connexion

Veilleconstruction.be

Quoi de neuf chez le sanitariste ?

Bandeau-parole-eveilleurs-texte

J.-M. Verborgh

 Pouvez-vous m'expliquer votre parcours professionnel ?

J'ai suivi une formation sanitariste à l'école professionnelle secondaire supérieure.  A la sortie de l'école et pendant 20 ans, j'ai été employé par plusieurs entreprises : 

  • en tant que monteur sanitaire dans une PME familiale active dans les bâtiments clé sur porte et des entreprises dédiées au sanitaire dans de gros bâtiments style hôpitaux, immeubles à appartements, bureaux, ... 
  • en tant que responsable d'équipe dans une entreprise qui s'occupait des sanitaires et du chauffage. 
  • finalement, j'ai été engagé chez T-palm pour des installations sanitaires et chauffage de maisons unifamiliales. 

Il y a 14 ans, je suis entré au Forem en tant que formateur sanitariste.  Peu après, les sections sanitaire et chauffage ont été regroupées et depuis 4 ans, je suis également formateur VCA.  Plus récemment, je m'implique dans les formations en travaux en hauteur et en PEB. 

  Veille générale

Quels sont les évolutions majeures de votre métier ces dernières années ?

Tout d'abord, c'est la place qu'ont pris le métier et l'installation sanitaire dans les bâtiments publics ou privés.  Avant, le poste 'sanitaire' était vraiment rudimentaire : points d'eau dans la cuisine, le wc et pour se laver.  Maintenant, ce poste a pris beaucoup plus d'importance au niveau de l'équipement qui est plus technique et plus fonctionnel. 

Sinon, l'évolution majeure, outre l'apparition des panneaux solaires pour la production d'eau chaude, est l'évolution et l'importance prise par le traitement de l'eau et la production d'eau chaude. 

Comment envisagez-vous l'évolution de votre métier à l'avenir ?

La pension :)

Je pense que l'accent sera toujours mis sur la production d'eau chaude moins énergivore : production par accumulation via les panneaux solaires et évolution de la production instantanée d'eau chaude (par définition cette production est la plus économique puisqu'il n'y a pas de déperdition liée à l'accumulation, l'eau chaude est uniquement produite en fonction des besoins).

L'augmentation des taxes à l'égout a un impact sur la facture d'eau ce qui aura immanquablement des conséquences sur les habitudes de consommation et d'utilisation du particulier :

  • Le traitement et la récupération des eaux vont aussi s'intensifier : installation de citerne pour l'eau de pluie et traitement des eaux grises (eaux usées récupérées, traitées et réutilisées pour des machines à laver ou les wc par exemple). A ce jour, le traitement des eaux grises est un système peu utilisé chez nous vu la quantité d'eau de pluie disponible et l'installation nécessaire. Personnellement, je ne crois pas à la généralisation des installations pour eaux grises. De toute façon, au niveau pratique, l'installation de la pompe est comparable à celle pour les eaux de pluie, ce sont des filtres à placer en plus pour éliminer certains produits de l'eau (actuellement ConstruForm ne propose pas d'offre de formation en la matière).
  • Un autre axe est la limitation de la consommation d'eau notamment avec la robinetterie à débit limité.  Ces équipements ne génèrent pas de modification lors de l'installation mais le sanitariste va devoir en tenir compte lors de l'équilibrage de l'installation et cela a également des conséquences pour les bureaux d'étude sur la conception et le calcul de l'installation (lorsque ça touche de grosses installations). 

De manière générale, le changement au niveau du métier est dans le rôle de conseil du sanitariste envers son client (choix judicieux du système et de l'installation). 

Par quel biais êtes-vous informé de ces modifications / nouveautés ?

Principalement, par intérêt personnel porté au métier et au secteur.  Je participe à des salons, je suis inscrit sur des sites de différentes firmes et abonné à certaines newsletters.  Puis, il y a toutes les discussions informelles avec d'autres sanitaristes toujours en activité.

Quels sont, à priori, les nouveaux matériaux/nouvelles techniques, lois, ... qui vont changer votre métier ?

A ma connaissance, il n'y aura pas vraiment de nouveaux matériaux dans mon secteur.  Par contre, la fréquence d'utilisation de certains matériaux a augmenté grâce aux améliorations de leur conception.  Exemple : le tube multicouche est un produit qui a plusieurs dizaines d'années et qui, depuis plus de 10 ans, s'utilise actuellement quasi exclusivement.

La loi sur la PEB est un facteur d'évolution dont l'impact est important sur le métier par rapport à la consommation et la production d'eau chaude et à la réalisation des percements de l'enveloppe de la zone protégée. 

Au niveau de l'évacuation des eaux usées, en réponse à une exigence européenne qui impose la récupération et le traitement collectif de ces eaux par les communes, des modifications parfois très importantes sont en phase de réalisation sur le réseau public. Avec pour conséquence pour le particulier de devoir dévier son raccordement à l'égout pour supprimer toutes les installations de traitement individuelles (fosses sceptiques, station d'épuration, etc.) et de retourner vers des réseaux de 'tout à l'égout' ou d'imposer aux particuliers qui ne sont pas desservis par un réseau collectif de traiter individuellement leurs eaux de consommation. Il ne s'agit pas ici d'une évolution du métier mais plutôt d'une augmentation des demandes liées à l'application de nouvelles normes.

A votre avis quels sont les sujets qui devraient être veillés de près ?

Evolution de la pension :)

L'impact économique et écologique de la consommation d'eau, en général, et de la production d'eau chaude, en particulier. 

PEB

 Quelle incidence a la mise en place des normes PEB dans votre pratique du métier ?

Au risque de me répéter, le métier va évoluer.

Pour la production d'eau chaude, il faudra limiter la consommation d'énergie fossile tout en maintenant le confort de l'utilisateur.

Mais la principale incidence de la PEB est la difficulté liée au percement de l'enveloppe étanche du pare-vapeur de la zone protégée. Il faut étanchéifier les trouées au niveau des tuyauteries, équipements, évacuations de gaz, ... Comme pour la plupart des corps de métier, avec la PEB, la mise en œuvre des travaux demande davantage de perfectionnement dans les finitions.

Il faut parler aussi de l'implication probable du sanitariste dans la Ventilation Mécanique Contrôlée : placement, installation et entretien (module de formation en cours de développement pour l'élaboration d'une formation de 3 jours destinées aux installateurs chauffage / sanitaire).

Quel regard portez-vous sur ces évolutions ?

Ces évolutions ne sont pas évidentes à faire accepter et à mettre en œuvre.  C'est un problème commun à beaucoup de métiers parce qu'il y a des habitudes de comportements à modifier chez des « anciens » installateurs.  Les personnes convaincues vont être proactives et vont chercher les sources d'information d'elles-mêmes.

Comment sensibiliser les employeurs des TPE et les indépendants ?

Les réfractaires ...  en vulgarisant et en faisant mieux connaître la PEB (sa fonction et son utilisation) peut-être par l'intermédiaire des médias?  La PEB parait surtout être une contrainte financière supplémentaire ...!

Envisagez-vous de suivre (ou avez-vous suivi) une formation « PEB » ?

J'ai suivi l'initiation et oui, j'envisage de suivre une formation plus complète et même d'approfondir puisque je vais entrer dans le processus PEB en tant que formateur. Je prends toutes les informations possibles aussi bien en interne qu'en externe.

Secteur

Quel est l'implication du secteur dans votre métier ?

Je me tiens au courant au niveau des normes et des procédures, des bonnes méthodes grâce aux NIT et aux documentations approfondies du CSTC.  J'ai également des infos du CNAC pour tout ce qui est sécurité au niveau du secteur de la construction.

Qu'est-ce que le secteur pourrait mettre en place pour faciliter votre quotidien ?

Diminuer l'âge de la retraite :)

Sans commentaire : on a les accès au site du CSTC et quelqu'un en interne transmet les informations spécifiques au métier (magazines).

Commentaires   

 
#1 RE: Quoi de neuf chez le sanitariste ?Françoise Voisel (Le Forem) 23-04-2012 10:22
Bonjour Jean-Michel,

Pour les économies sur la consommation d'eau, je viens de trouver un article sur des 'disjoncteurs intelligents' à placer sur le réseau. Voici le lien : http://goo.gl/vGddX. Qu'en penses-tu ?
 

Pour poster un commentaire, n'oubliez pas de vous connecter

Actualités

pave-rapport de veille femme construction

Suivez notre magazine Flipboard

Je m'abonne à la newsletter

Rapports de veille

pave-construction-durable-frasnes-forem

Restez au courant, c'est pas demain la veille