connexion

Veilleconstruction.be

Quoi de neuf chez l'électricien ?

Bandeau-parole-eveilleurs-texte

P. Zidda - Formateur
Pouvez-vous m'expliquer votre parcours professionnel ?

J'ai fait des études en électrotechnique (A2 secondaire supérieur), puis des cours du soir en dessinateur architecte pendant 3 ans et j'ai même fini avec grande distinction ... (rire) J'ai fait 3 ans dessinateur en travaux public. 8-9 ans dessinateur en électricité industrielle et encore environ 9 ans technicien en électricité industrielle toujours dans la même usine. En fait, je n'ai jamais travaillé sur chantier (sauf 6 mois en surveillant de chantier).

Après des licenciements dans l'usine, j'ai entendu parler de recrutement au Forem et en 1993, j'ai postulé un peu par hasard. J'ai commencé à La Louvière comme instructeur bâtiment / industrie. Après, j'ai travaillé peut-être 9 ans dans un centre d'orientation (essai-métier de maintenant mais avec une autre gestion indépendante de la formation). Et enfin, depuis 2003, je suis instructeur en électricité bâtiment.


Quels sont les évolutions majeures de votre métier ces dernières années ?

- La domotique
- Les panneaux photovoltaïques
- Les réseaux structurés (câblage informatique)


Comment envisagez-vous l'évolution de votre métier à l'avenir ?

Je pense que l'avenir serait de généraliser la domotique à un prix démocratique. Tout ce qui tourne autour de la gestion d'énergie (chauffage central, éclairage, ...) via la domotique. Ce sont des choses qui existent déjà mais qui sont beaucoup trop chères. Chacun devrait pouvoir produire son électricité mais le gouvernement n'aide pas !

L'avenir c'est la gestion de l'énergie, consommer moins et peut-être se rendre compte de la PEB. Pour ça, il faut aider les gens ... le gouvernement doit agir. Les primes pour du double vitrage ne suffisent pas.


Par quel biais êtes-vous informé des modifications / nouveautés ?

Newsletter Electriciens, Cheyns, salons (batibouw), soirées organisées par des constructeurs lors de la sortie d'un nouveau produit.


Quels sont, à priori, les nouveaux matériaux/nouvelles techniques, lois, ... qui vont changer votre métier ?

• Des nouveaux panneaux photovoltaïques plus performants qui augmentent le rendement des panneaux.
• Les miroirs Oled (miroir avec éclairage intégré), diminution de la consommation d'énergie et une durée jusqu'à 40.000 h. Bientôt les télévisions à écran Oled, dont l'image est parfaite mais c'est encore très cher.
• La peinture tactile permet d'allumer un éclairage par l'effleurement de la peinture. Normalement c'est une peinture avec boitier électronique qui va alimenter une lampe mais je n'ai pas encore vu le système en réalité (vu uniquement sur youtube). Apparemment même avec du papier peint au-dessus, ça fonctionne. Il faut déterminer une zone à peindre. Pour moi, ce serait efficace dans les chambres à coucher avec une bande autour de la chambre parce qu'on ne sait pas toujours de quel côté on va installer son lit et à quelle hauteur on doit installer les interrupteurs traditionnels.  Ce serait efficace également pour les personnes handicapées ou pour des bâtiments classés dans lesquels on ne peut pas faire ce que l'on veut.
• Au niveau des lois, on parle de retirer les certificats verts pour toutes les nouvelles installations, on va dire adieu au photovoltaïque en Belgique vu que l'on dépense environ 10.000 € pour l'installation + une taxe d'environ 300 € en fin de compte, on n'y gagnera plus ... Il faudra 20 ans pour récupérer ! Les gens n'installeront plus de photovoltaïque et on risque de perdre 3.000 emplois d'ici 3 mois.


A votre avis quels sont les sujets qui devraient être veillés de près ?

Il faudrait suivre les nouveautés en matière de domotique parce que périodiquement le matériel change, ils rendent les systèmes plus accessibles au niveau de l'utilisation.

Quelle incidence a la mise en place des normes PEB dans votre pratique du métier ?

Comme tout le monde, l'électricité devra être conforme aux normes PEB. Les nouveaux matériaux seront éco-énergétiques. On reçoit du nouveau matériel pour l'installation électrique de bâtiment qui est conforme aux normes PEB (exemple : boîte à encastrement pour murs et cloisons creuses éco énergie).


Quel regard portez-vous sur ces évolutions ?

Pfff ... favoriser la PEB, je trouve ça logique, ben oui ! Mais sans pour autant répéter ça tout le temps. Maintenant, si je devais acheter une nouvelle maison, oui, je ferais une maison passive aux normes PEB. C'est la rénovation qui pose problème. Faire de la PEB dans une maison que tu achètes, il y a déjà le prix de la maison et puis, la mise en œuvre PEB. Personne ne pourrait encore acheter une maison. Dans les vieilles maisons, ce n'est pas possible de mettre aux normes. On peut faire des économies d'énergie mais sinon, ce n'est pas possible. Si j'avais de l'argent, je ferais une maison passive avec 10 m de façade, 8 m d'isolant et 2 m dans la pièce (rire). C'est vrai qu'une maison passive, c'est bien mais tout le monde n'a pas les moyens de faire une maison économique. Une maison passive = une maison où on n'allume pas le chauffage et on met un pull. Ma maison elle est aérée naturellement (rire).


Comment sensibiliser les employeurs des TPE et les indépendants ?

Ça va être obligatoire, ils sont obligés de s'adapter aux nouveaux matériaux. Ils auront des amendes à payer s'ils ne rentrent pas dans les normes pour les nouvelles constructions.


Qu'est-ce que le secteur pourrait mettre en place pour faciliter votre quotidien ?

En organisant des portes ouvertes, les employeurs et la FEDELEC (fédération des électriciens de Charleroi) pourraient prendre connaissance de nos formations et prendre nos stagiaires en stages et éventuellement les engager.

Pour poster un commentaire, n'oubliez pas de vous connecter

Actualités

pave-rapport de veille femme construction

Suivez notre magazine Flipboard

Je m'abonne à la newsletter

Rapports de veille

pave-construction-durable-frasnes-forem

Restez au courant, c'est pas demain la veille