connexion

Veilleconstruction.be

Vous êtes ici : Accueil // Construction Durable // Energies alternatives // Photovoltaïques // L’autoconsommation collective, un modèle rentable à développer en Belgique

L’autoconsommation collective, un modèle rentable à développer en Belgique

APERe-ecoquartier-nantais-partage-electricite-photovoltaique

En Allemagne et en France, plusieurs consommateurs peuvent consommer l’électricité d’une même installation photovoltaïque. C’est moins cher que l’électricité achetée sur le réseau et rentable sans aide publique. En Belgique, ce modèle pourrait aussi voir le jour. 

L’autoconsommation collective, c’est la prochaine étape du développement photovoltaïque partout en Europe.

Il s’agit de rendre possible, par un cadre légal adapté, le raccordement de plusieurs consommateurs situés dans un même quartier à une installation photovoltaïque locale.

On peut imaginer de nombreux cas de figure : un particulier qui équipe son toit et partage son surplus d’électricité solaire à ses voisins, une école qui alimente en électricité une bibliothèque et un magasin, une grande toiture qui alimente les entreprises d’un zoning, une église qui partage son électricité avec son voisinage … Bref, tout devient possible.

La nouvelle directive européenne sur les énergies renouvelables définit des notions de « communauté énergétique » et d’« autoconsommation », ce qui peut se traduire concrètement par des projets d’autoconsommation collective. Des réalisations vont donc se développer dans les Etats membres.

5 avantages

Ce modèle est intéressant à plusieurs niveaux :

  • Consommer son électricité solaire coûte désormais moins cher qu’acheter de l’électricité à un fournisseur – y compris en Belgique.
    Le modèle d’autoconsommation collective est donc rentable sans subside. Il joue sur deux atouts :
    → Une installation photovoltaïque de grande taille (et partagée) s’avère plus compétitive que plusieurs installations individuelles.
    → La complémentarité entre différents types de consommateurs (des écoles ou entreprises qui consomment en journée, des ménages qui consomment plutôt le soir et tôt matin, …) augmente le taux d’autoconsommation local et donc l’avantage économique.
  • Ce modèle permet à tout consommateur d’avoir accès à une toiture solaire. Un ménage dont le toit est à l’ombre pourra ainsi quand même bénéficier d’une électricité solaire. De même, un locataire (ménage ou entreprise) qui ne peut pas équiper son propre toit pourra rejoindre la centrale solaire collective.

Lire la suite sur www.renouvelle.be

 

  

 

 

  

Pour poster un commentaire, n'oubliez pas de vous connecter

Actualités

pave-rapport de veille femme construction

Suivez notre magazine Flipboard

Je m'abonne à la newsletter

Rapports de veille

pave-construction-durable-frasnes-forem

paroles d'e-veilleurs

Restez au courant, c'est pas demain la veille