connexion

Veilleconstruction.be

Vous êtes ici : Accueil // Contexte Socio-économique // Chômage temporaire dans la moitié des entreprises de construction

Chômage temporaire dans la moitié des entreprises de construction

52% des entreprises de construction flamandes connaissent actuellement le chômage technique. Si la crise perdure, ce chômage temporaire pourrait devenir définitif. C’est ce qu’il ressort d’une enquête de Bouwunie qui encourage les gens à continuer à (re)construire.

Selon l’enquête réalisée auprès de 840 membres – employeurs de Bouwunie, il en ressort que la moitié d’entre eux utilisent actuellement le chômage temporaire pour des raisons économiques. « 85% d’entre eux ont besoin d’une extension de ce système pour passer des 4 semaines de suspension à 8 semaines » propose la Bouwunie. « C’est pour éviter les licenciements. Les bons travailleurs sont difficiles à trouver et quand l’économie redémarrera, les employeurs auront à nouveau besoin de ces personnes. »
« Ce besoin est élevé en ce moment, cela vient du fait que 8 employeurs sur 10 pensent devoir faire usage du chômage temporaire dans les 4 semaines. 20% des employeurs dans le secteur de la construction qui n’y sont pas encore, pensent y recourir dans moins d’un mois «  ajoute la Bouwunie.
L’association déclare également que les chiffres des faillites ont augmenté ces dernières semaines. Pour la période septembre 2008-janvier 2009, on note une augmentation de 18% par rapport à la même période en 2007-2008.

Article paru le 27/02/2009 sur le site de Newbizz (www.newbizz.be)

Pour poster un commentaire, n'oubliez pas de vous connecter

Actualités

pave-rapport de veille femme construction

Suivez notre magazine Flipboard

Je m'abonne à la newsletter

Rapports de veille

pave-construction-durable-frasnes-forem

paroles d'e-veilleurs

Restez au courant, c'est pas demain la veille