connexion

Veilleconstruction.be

Vous êtes ici : Accueil // Contexte Socio-économique // Politique PEB, que fait l’Angleterre ?

Politique PEB, que fait l’Angleterre ?

cottage_at_Pentlow_by_Robert_EdwardsL’Angleterre marque un grand coup dans sa lutte contre les bâtiments énergivores.

Avec le feu vert de l’Europe, Green deal a vu le jour : +/- 700 millions d’euros d’aide publique pour améliorer les performances énergétiques des bâtiments. L’originalité du projet tient au mécanisme d’allocation : le tiers investisseur.

 

Comment les Anglais l’organisent-ils ?

  • L’aide est attachée au bâtiment et non à la personne. Tout nouvel occupant s’inscrit d’office dans le processus en cours.
  • L’occupant n’a aucun investissement initial à faire. Il est le fait d’organismes publics, dont la GIB (Green Investment Bank). L’objectif est qu’ils laissent progressivement la place à des investisseurs privés afin de garantir le respect d’une concurrence loyale.
  • Le remboursement de l’investissement se fait via une redevance ajoutée à la facture d’énergie. Mais, attention, son montant ne peut dépasser celui de l’économie estimée.
  • Les travaux sont réalisés par des entreprises privées.


Ce mécanisme financier a rencontré un certain succès chez nous dans les secteurs des panneaux photovoltaïques, de la rénovation et de l’éclairage public.

En France, c’est lui aussi qui sous-tend la politique ‘certificats d’économie d’énergie’. CertiNergy, société privée spécialisée dans le domaine, vient de faire connaître une première étude laissant présager des résultats très positifs pour ce système de financement d’aide au diagnostic et aux travaux. La troisième phase est en préparation. Le fonctionnement du dispositif sera amélioré et simplifié. Le démarrage prévu au 1er janvier 2014.

 

L’attrait du mécanisme génère son succès : système simple d’avance de fonds pour celui qui ne possède pas de mise initiale, dans un esprit win-win tant pour le financier que pour le bénéficiaire. Il est régulièrement utilisé dans le domaine de la construction. Quelques conditions restent pourtant indispensables pour éviter les dérives comme celles qu’a connues le photovoltaïque : transparence, juste prix des travaux, estimation correcte de la rentabilité, clarté des contrats, ...

 

Remarque : L'article source mettait en avant, non les moyens mis en oeuvre par l'Angleterre, mais l'accord de l'Europe sur le mécanisme financier.

 

Sources et plus d’infos :
- « Efficacité énergétique : le Royaume-Uni autorisé à verser 600 M£ d'aides », publié le 08/02/2013 à 07:45, enerzine.com, suivi de la lettre électronique du lundi 11/02/2013 16:17
- « Les Certificats d'Economies d'Energie : à quoi ça sert ? », publié le 20/02/2013 à 08:59 , enerzine.com, suivi de la lettre électronique du mercredi 20/02/2013 10:17
- « Certificats d'économie d'énergie : préparation d'une 3ème période », publié le 21/02/2013 à 08:00, enerzine.com
- « Tiers-investisseur », wikipedia.org, consulté le 21/02/2013

Pour la photo : « Cottage au toit de chaume à Pentlow, comté de l'Essex, Angleterre, Royaume-Uni », Robert Edwards, 30 October 2006, From geograph.org.uk, Attribution-ShareAlike 2.0 license, commons.wikimedia.org. L’utilisation de cette illustration n’engage en rien son auteur sur un soutien ou un entérinement éventuel du contenu de l’article.

Pour poster un commentaire, n'oubliez pas de vous connecter

Actualités

pave-rapport de veille femme construction

Suivez notre magazine Flipboard

Je m'abonne à la newsletter

Rapports de veille

pave-construction-durable-frasnes-forem

paroles d'e-veilleurs

Restez au courant, c'est pas demain la veille