Le ministre André Antoine insuffle 50 millions dans les voiles de l’emploi ...

Pour soutenir l’embauche, surtout dans les très petites entreprises.

Nous sommes actuellement dans un contexte économique morose avec une très faible croissance et un chômage qui ne cesse d’augmenter. Selon le ministre wallon de l’emploi, André Antoine, pour permettre à la Wallonie de faire face à son destin, nous devons accroitre les recettes à l’impôt des personnes physiques et donc créer de l’emploi.

Cependant, l’économie ralentit. C’est pourquoi le ministre a réformé le système des aides à la promotion de l’emploi (APE) marchand, afin de soutenir la création d’emploi dans les PME. Au total, 50 millions seront insufflés dans les voiles de l’économie wallonne. Concrètement, la Région apportera son soutien à la création de trois nouveaux emplois confiés à des chômeurs. L’employeur recevra un financement annuel dégressif et forfaitaire. Cette aide portera sur une période de trois ans, à charge pour le patron de conserver le travailleur au moins trois années de plus dans l’entreprise.

Le ministre souhaite également favoriser l’embauche de certaines catégories de demandeurs d’emploi. L’incitant sera donc majoré si le travailleur recruté est âgé de moins de 30 ans ou de plus de 50 ans, si son accompagnement individualisé est terminé depuis au moins six mois ou s’il fait partie des trois premiers engagements de l’entreprise. Ce nouveau financement sera accessible à un plus grand nombre d’entreprises. Par contre, les sociétés émergeant à certains secteurs ou occupant plus de 50 salariés en seront exclues. Ces incitants viendront compléter les réductions de charges patronales accordées par le fédéral. Ce nouveau système est entré en vigueur depuis le 1er janvier.

Finalement, le ministre de l’Emploi continue d’inciter les jeunes et les moins jeunes à se lancer comme indépendants, grâce aux plans « Juniors indépendants » et « Airbag ». La Région apportera une aide de 12 500 euros en deux ans à ceux qui se lancent dans l’aventure, moyennant le respect de certaines conditions.

 

Plus d’informations : Sophie Braeckman, 02/545.57.04, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.