connexion

Veilleconstruction.be

Vous êtes ici : Accueil // Divers // Le mot du jour : POLLUTION

Le mot du jour : POLLUTION

pollution_centrale_electrique_illustration_pixabayLa pollution est partout, dans l’eau, l’air, nos bâtiments, … Plusieurs millions de personnes en meurent prématurément chaque année. Même l’homme préhistorique n’y a pas échappé … Heureusement, les scientifiques et les artistes s’affairent ! Découvrez leurs propositions originales pour notre survie : hula hoop, imprimante, tour d’aspiration ou encore ventilateurs géants !

 


Hula hoop

Faire du sport et purifier l’air intérieur … Quel point commun ? Quadruple H, un hulo hoop né de l’imagination d’un designer Coréen, projet distingué lors du dernier concours Electrolux Design Lab. Objet décoratif ou accessoire sportif, il filtre l’air intérieur au repos comme en action. Public cible : les enfants. Conçu comme un jouet, il projette également des hologrammes. Bien évidemment connecté, il indique le nombre de tours effectués et l’énergie dépensée. Mais sera-t-il commercialisé ?

 


 Imprimante

Elle s’appelle Kaala-printer. Cette machine fabrique de l’encre à partir de la pollution de l’air, de la suie plus précisément. Ces particules, mélangées à de l’alcool et de l’huile (les sources mentionnent vodka et huile d’olive !), forment une encre noire basique qui peut être injectée dans une cartouche classique. Cette invention est à porter au crédit d’un chercheur du MIT.

 


Tour

Smog Free Tower est l’œuvre d’un designer hollandais, Daan Roosegaarde. Cette tour, installée actuellement à Rotterdam, fonctionne comme un aspirateur de pollution. L’air est filtré, purifié par des ions et rediffusé. L’artiste a le souhait de déployer ses tours à travers le monde dans le cadre d’un projet participatif. Les résidus peuvent être stockés dans des bijoux : bagues ou boutons de manchettes … Une bague, c’est 1000 m³ d’air pur.


 Ventilateur

Le projet est à l’étude depuis plusieurs années, en octobre 2015, une unité pilote entrait en fonctionnement. Le principe ? Faire transiter l’air à travers d’énormes ventilateurs, le gaz carbonique est extrait pour devenir, après traitement, un combustible sous forme de billes. Si le timing d’Adrian Corless, fondateur de Carbon Engineering est respecté, ce combustible de synthèse serait sur le marché en 2018. Il est présenté comme compatible avec les systèmes de production d’énergie existants.


 

Sources :
- « La pollution de l’air tue 3,3 millions de personnes par an », Lucia García Botana, 18/01/2016, www.consoglobe.com
- « Pollution préhistorique », www.ulb.ac.be
- « Purifier l'air... en faisant du hula hoop ! », Rouba Naaman-Beauvais, 03/11/2015 18:42, www.batiactu.com
- « La pollution de l'air transformée en encre pour imprimante au MIT », Marc Zaffagni (Futura-Sciences), 15/10/2015 09:34, www.futura-sciences.com
- « An MIT scientist has invented a way to turn pollution into printer ink », Chris Weller, 12/10/2015 09:17, www.techinsider.io
- « La tour qui aspire la pollution de l’air » , 01/10/2015, lejournaldelarchitecte.be
- « Recycler le CO2 en énergie, une alternative au réchauffement climatique ? », Olivia Lepropre, Journaliste, 12/10/15 10:27 (Mise à jour à 19/10/15 12:13), www.levif.be
- « Une poudre d'escampette pour micropolluants », 14/01/2016 07:00, www.enerzine.com
Source de la photo (utilisée à titre d’illustration) : www.pixabay.com (CC0 Public Domain - Libre pour usage commercial - Pas d'attribution requise). Son utilisation n'engage en rien l'auteur sur un soutien ou un entérinement éventuel du contenu de l'article.

 

Pour poster un commentaire, n'oubliez pas de vous connecter

Actualités

pave-rapport de veille femme construction

Suivez notre magazine Flipboard

Je m'abonne à la newsletter

Rapports de veille

pave-construction-durable-frasnes-forem

paroles d'e-veilleurs

Restez au courant, c'est pas demain la veille