connexion

Veilleconstruction.be

Vous êtes ici : Accueil // Divers // Forum Construction: halte aux clichés

Forum Construction: halte aux clichés

La construction est un employeur moderne offrant de riches perspectives de carrière et de développement. Ce fait est encore trop méconnu du grand public. C’est la raison pour laquelle la Confédération Construction a consacré à ce thème son traditionnel Forum Construction, qui ouvre Batibouw chaque année. Mais la confédération a également souligné les problèmes qui mettent en péril le potentiel de notre secteur en tant qu’employeur.

Depuis les années 2000, l’emploi dans le secteur a connu une évolution agitée. Cela est dû à quatre facteurs.

  • Le cadre règlementaire avec des exigences énergétiques toujours plus strictes.
  • La société qui valorise de plus en plus la durabilité et qui connaît des évolutions telles que le vieillissement ou la décohabitation.
  • L’évolution technologique avec l’arrivée sur le marché de techniques et produits toujours plus sophistiqués.
  • Et enfin, le progrès organisationnel qui implique de nouvelles formes de travail (comme l’équipe de construction, le BIM (Building Information Modeling),…).

Toutefois, comme le souligne Colette Golinvaux, Présidente de la Confédération Construction, « dans le même temps, nous assistons à une forte valorisation des métiers classiques de la construction. Ceux-ci constituent aujourd'hui une combinaison passionnante de connaissances traditionnelles et de savoir-faire moderne, dont l'objectif est toujours la qualité la plus élevée possible. C'est précisément la base solide du savoir-faire sur laquelle ils reposent qui fait que ces métiers sont tournés vers l'avenir et prometteurs ».

Cette récente évolution implique non seulement une modification profonde des métiers existants de la construction mais aussi une prolifération de nouvelles fonctions comme le BIM Maganer, le calculateur-métreur, le process manager,… C’est cet aspect, encore trop peu connu, que le Forum Construction de la Confédération a voulu mettre en avant. Notre secteur est plus que jamais attractif pour les jeunes qui en veulent, indique Robert de Mûelenaere, Administrateur délégué de la Confédération Construction.

Le secteur occupe actuellement près de 200.000 personnes auxquelles s’ajoutent plus de 70.000 indépendants mais depuis 2011, 19.000 emplois ont été perdus.  Notre dynamique comme secteur créateur d’emplois attractifs et locaux est donc mise en péril et ce pour deux raisons principales.

La première, s’explique par le fait que les entreprises de construction belges souffrent de la concurrence des entreprises étrangères qui détachent des ouvriers sur nos chantiers. Leurs coûts salariaux sont inférieurs aux nôtres car les charges sociales sont payées dans le pays d’origine où elles sont moins élevées. La Confédération dénonce ce phénomène depuis longtemps déjà  et reçoit maintenant le soutien de la Banque Nationale. Dans le tout récent rapport annuel de la BNB, il est indiqué que la Belgique est l’un des principaux pays de destination pour le détachement et que 60% des personnes détachées opèrent pour des sociétés de la construction. Ce rapport souligne également l’évolution divergente de l’emploi et de l’activité : hausse de l’activité et baisse d’emploi avec en parallèle une hausse des déclarations de détachement. De plus, il indique que, de manière générale, les conditions minimales en matière de droit de travail édictées dans la règlementation européenne « ne sont pas suffisantes pour éviter un effet de dumping social ».

Willy Borsus, Ministre des Classes Moyennes, des Indépendants et des PME a reconnu le problème. Il a souligné que la construction a besoin d'un propre tax shift qui fasse baisser les coûts salariaux totaux et qui permette une concurrence saine. Le gouvernement s'est, selon le Ministre, engagé sur ce point et va travailler à ce tax shift au plus vite, dès que les moyens seront disponibles.

La deuxième raison, comme le souligne Robert de Mûelenaere, « réside dans la situation financière des pouvoirs publics. Ceux-ci doivent faire des économies, ce qui met en danger les investissements dans les infrastructures publiques et par là les emplois dans la construction ».

Lors du Forum Construction, la Confédération a annoncé qu’elle allait mener des actions sur ce dernier point afin de conscientiser le citoyen à l’urgence du problème. Car l’avenir, ça ne se promet pas, ça se construit.

La Confédération invite tout un chacun à visiter le site de la campagne www.investirestvital.be et à participer à l’enquête.  

 Info: Caroline Leplae, 02/545.57.04, Cette adresse e-mail est protégée contre les robots spammeurs. Vous devez activer le JavaScript pour la visualiser.

 

 

Pour poster un commentaire, n'oubliez pas de vous connecter

Actualités

pave-rapport de veille femme construction

Suivez notre magazine Flipboard

Je m'abonne à la newsletter

Rapports de veille

pave-construction-durable-frasnes-forem

paroles d'e-veilleurs

Restez au courant, c'est pas demain la veille