connexion

Veilleconstruction.be

Vous êtes ici : Accueil // Divers // A la découverte de systèmes constructifs différents

A la découverte de systèmes constructifs différents

blocs_immeubles_sous_parapluieLes concepteurs sont toujours à la recherche de systèmes constructifs innovants.

L’impression 3D se taille aujourd’hui la part du lion mais il en est d’autres moins connus comme Upbrella, le collage de composites ou, plus futuriste, tel l’origami.

 

Upbrella

Cette technique constructive est déjà opérationnelle à Montréal comme le montre la vidéo ci-dessous. Elle consiste à élever progressivement le bâtiment sous son toit qui sert de protection comme le ferait un parapluie.

Une fois les fondations sorties de terre, elles reçoivent le premier plancher sur lequel est réalisée la toiture montée sur des vérins. La toiture est soulevée et dégage l’espace pour la pose d’une ossature et la réalisation du plancher suivant. Il en est ainsi à chaque niveau.

Les avantages annoncés :

  • Les premiers niveaux peuvent être finis et occupés alors que le bâtiment n’est pas terminé.
  • L’immobilisation financière est moindre, l’investissement progresse en fonction de l’élévation.
  • L’immeuble évolue suivant les besoins.

 Collage

Même s’il n’en porte pas le nom, le mortier est comme une colle entre des matériaux de construction. Les composites ont l’ambition l’envoyer aux oubliettes.

Le collage de panneaux de fibres de carbone, de verre et autres fait peut-être partie des techniques émergentes. Des architectes américains comme Greg Lynn ou encore Bill Kreysler en sont convaincus pour l’avoir expérimenté. Leur légèreté a un impact direct sur les structures qui voient, elles aussi leur poids et leur prix se réduire. Et s’ils sont biosourcés, ils y gagnent une petite touche durable très tendance.

Leur méthode de fabrication ouvre la porte à la créativité, les formes gigantestques et/ou organiques ne leur font pas peur. L’extension du Musée d'Art Moderne de San Francisco et le théâtre d'Apple Campus 2 à Cupertino (la plus grande toiture autoportante en fibre de carbone au monde) sont là pour le prouver.

Origami

Avec Harvard, nous sommes réellement dans l’anticipation. Les chercheurs ont développé un matériau qui se plie ou se déplie à la demande. Surprenant ! Et pourquoi pas appliquer cette technique au domaine de la construction ? Transporter sa maison dans un sac à dos ? Construire de l’habitat d’urgence ? D'accord, il y a encore du travail pour sortir du labo mais l'imagination des scientifiques n'est-elle pas féconde ?

 

 

Sources :
- « Une tour qui pousse sans grue ni échafaudage », 21/10/2015 18:49, www.batiactu.com
- « Skyscrapers could soon be held together with glue, claim architects », 13/03/2016, www.dezeen.com
- « Vers des maisons et des immeubles pliables ? », Pascal Faucompré, 15/03/2016, www.construire-tendance.com
Source de l’illustration d'introduction : pixabay.com (CC0 Public Domain - Libre pour usage commercial - Pas d'attribution requise). Son utilisation n'engage en rien l'auteur sur un soutien ou un entérinement éventuel du contenu de l'article.

 

Pour poster un commentaire, n'oubliez pas de vous connecter

Actualités

pave-rapport de veille femme construction

Suivez notre magazine Flipboard

Je m'abonne à la newsletter

Rapports de veille

pave-construction-durable-frasnes-forem

paroles d'e-veilleurs

Restez au courant, c'est pas demain la veille