connexion

Veilleconstruction.be

Vous êtes ici : Accueil // Divers // Auto-rénovation, une expérience au féminin

Auto-rénovation, une expérience au féminin

Au détour d’une lecture surgit l’expérience décoiffante de cette jeune femme pleine d’humour qui s’est prise d’amour pour une vieille bâtisse.

Acte 1 : achat

Acte 2 : travaux … c’est là où l’histoire se corse. Forte d’une motivation à toute épreuve, elle veut tout réaliser elle-même !

 Son expérience, elle la partage sur un blog et le site Femina lui a consacré un article. Vous consulterez :

  • le blog, si vous aimez avoir un compte-rendu étape par étape (illustré de nombreuses photos)
    Le Blog

  • l’article, si vous préférez une vision plus globale de son aventure.
    L'article

La lecture de son témoignage amène quelques réflexions et un questionnement :

Cette jeune femme, Delphine, s’inscrit dans une tendance très actuelle : auto-rénovation, do-it-yourself (DIY) ou encore maker. Le foisonnement des enseignes de bricolage et l’achalandage de leurs rayons sont là pour en témoigner. Le marché est bien réel. Les makers ont même désormais leur salon annuel à Paris.

Elle se heurte aux clichés (trop) habituels. Le prêt, par exemple, est difficile à obtenir pour une femme, seule qui plus est. Le doute plane sur sa capacité à mener à bien les travaux. L’évolution sociétale est lente et certains bastions restent plus difficiles à conquérir.

Pour pallier au manque de savoir–faire technique, elle recourt aux tutos. Le web est une source d’information illimitée. Il s’y trouve une montagne de didacticiels. La question peut parfois se poser de la qualité et de la pertinence technique de leur contenu.

Elle partage son expérience et ses astuces via un blog. Cette démarche, souvent suivie par les auto-constructeurs ou –rénovateurs, mutualise les informations au service de la communauté. Rappelez-vous la maison Pomme de Pin !

La méconnaissance des risques n’est pas à négliger. Sur ce chantier, elle subit notamment une intoxication au plomb (ancienne peinture) et se coupe avec des tomettes.

Un accompagnement technique aurait-il pu l’aider ? Qu’il soit sous forme de guidance, de coaching ou d’encadrement ? Un professionnel aurait-il pu jouer le rôle de conseiller ? Dans cette hypothèse, quelle serait sa responsabilité, jusqu’où doit/peut-il aller ? Y a-t-il une opportunité à saisir dans l’organisation d’ateliers ? Le chantier participatif n’est-il pas une forme d’atelier ? Nous l’avons déjà entendu plusieurs fois, un chantier participatif réussi doit être préparé. Comment faire pour son premier chantier ?

 

Pyrène

Pyrène est le fruit d’une collaboration franco-espagnole. Ce grand robot humanoïde (1,75 m), conçu par le Laboratoire d'analyse et d'architecture des systèmes (LAAS) du Centre National de la Recherche Scientifique (CNRS), vient de faire ses premiers pas officiels. Il est stable, agile et fort mais, surtout, il se différencie de ses congénères par ses capacités de manipulation et sa réactivité face à son environnement. Bientôt, il sera capable de visser et percer, des compétences développées pour l’aéronautique. Demain, Pyrène et ses descendants seront-ils aussi les assistants des (auto-)constructeurs ?

Pyrenewebsite from CNRS News on Vimeo.

 

 

Sources :
- « Ma folle passion pour une maison du XIXe siècle », Nadja Wälti, 02/01/2017, www.femina.ch
- « Voici Pyrène, le nouveau robot humanoïde », Fui Lee Luk, 09/02/2017, lejournal.cnrs.fr
Source de la photo utilisée à titre d’illustration : pixabay.com (CC0 Public Domain - Libre pour usage commercial - Pas d'attribution requise). Son utilisation n'engage en rien l'auteur sur un soutien ou un entérinement éventuel du contenu de l'article.

Pour poster un commentaire, n'oubliez pas de vous connecter

Actualités

pave-rapport de veille femme construction

Suivez notre magazine Flipboard

Je m'abonne à la newsletter

Rapports de veille

pave-construction-durable-frasnes-forem

paroles d'e-veilleurs

Restez au courant, c'est pas demain la veille