connexion

Veilleconstruction.be

Vous êtes ici : Accueil // Divers // La chronique du Tulou – L'alliance (3/3)

La chronique du Tulou – L'alliance (3/3)

oval-shape-tulou-by-Gislin

Les Hakka se sont tournés vers les ressources locales pour construire leurs forteresses si caractéristiques (Tulou). Cet habitat communautaire défensif est doublement durable.

N’a-t-il pas aussi traversé les guerres et le temps ?

A quelle alliance le Tulou doit-il son exceptionnelle longévité ?

NATURE

Le Tulou s’inscrit harmonieusement dans son environnement. Les clans ont su s’allier à la nature pour construire des bâtiments exceptionnellement robustes. Ils ont utilisé des matériaux naturels pris sur le site : la terre, le bois, la pierre.

Les Hakka font de l’écologie avant l’heure !

Si certains Tulou ont été construits entièrement en pierre ou en briques. La plupart sont des constructions mixtes où la terre domine si bien que le Tulou est souvent assimilé à une construction de terre.

La construction est très répétitive. Pourtant à l’époque, pas question de modules préfabriqués assemblés avec une grue ou imprimés en 3D !

Les fondations sont réalisées en pierre et servent uniquement d’assise au bâtiment, la protection contre le gel n’étant pas nécessaire dans cette région.

La pierre peut aussi être utilisée pour un sous-bassement enduit d’argile sur ses deux faces.

Vient au-dessus une paroi en pisé fabriqué à partir de l’argile sédimentaire des rivières ou d'un mélange d’argile, de sable et de chaux (sanhetu).

→ La technique nécessite beaucoup de main d’œuvre, ce qui n’est pas un problème en soi pour l’époque.
Les ouvriers tassent le mélange dans un moule en bois de 2 mètres de longueur qui contient une armature en bambou (visible à partir de 2' dans la vidéo ci-dessous), autrement dit une maçonnerie armée ! Les angles sont renforcés avec du bois.

 

→ La méthode constructive est aussi très lente car pour obtenir la résistance maximale, il faut attendre que la couche inférieure soit sèche avant d’appliquer la suivante, comme pour nos maçonneries traditionnelles à la chaux. En moyenne, la construction d’un étage prend un an.

La réunion de ces conditions confère aux parois la solidité du béton mais rend l’exercice inabordable aujourd’hui.

Le mur d’enceinte est incliné vers l’intérieur pour mieux répartir les charges et travailler solidairement avec l’ossature intérieure, notamment pour les formes circulaires. C’est, en effet, un système de poteaux-poutres qui est utilisé pour les aménagements intérieurs. De véritables troncs d’arbres se dressent verticalement : les colonnes, desquelles partent les poutres qui serviront de support aux planchers, aux cloisonnements légers et à la toiture.

L’épaisseur des murs est importante :

  • jusqu’à 3 m pour le mur extérieur qui ne comporte d’ouvertures qu’en partie haute, excepté la (ou les) porte(s) d’entrée et est capable de résister aux armes offensives de l’époque;
  • 1,5m pour les murs transversaux, murs de refend qui participent à la stabilité générale du bâtiment et à la protection contre l’incendie car ils offrent une bonne résistance au feu.

Ces murs en terre fournissent une excellente inertie thermique et assurent un déphasage. En hiver, ils accumulent la chaleur. En été, ils apportent de la fraîcheur aidés par la ventilation naturelle que favorise la forme et l’organisation du bâtiment autour d’un puits central. Une construction économe en énergie.

Si les Tulou sont aujourd’hui uniformément bruns, par le passé, certains étaient chaulés : une protection de la terre contre la pluie et une amélioration du confort thermique par réflexion du rayonnement.

Et encore …

coursive_dans_Tulou_by_RolfmuellerL’organisation est dense mais procède des principes du Feng shui. Tout est mis en œuvre pour la circulation des (bonnes) énergies dans et avec l’environnement afin d’offrir des conditions favorables au bien-être et à la santé des occupants. La décoration intérieure est particulièrement soignée pour créer d'agréables ambiances, dans le respect de la tradition et des ancêtres.

Chacun est assuré d’un minimum de confort (selon les critères de l’époque), d’un espace privatif, d’eau, d’air et de lumière.

A moins d’être un adepte de la simplicité volontaire, l’évolution des exigences de confort provoque l’abandon progressif des Tulou : absence d’équipements techniques (sanitaires, …), espaces considérés comme exigus, coût des travaux de modernisation, …

Le tourisme, qui trouve son essor dans l’inscription au patrimoine mondial de l’Unesco de 46 Tulou du Fujian, leur assure une seconde vie : espaces festifs, musées ou encore hôtel à l’initiative d’un entrepreneur qui a modernisé à grands frais un Tulou abandonné.

Et pourtant …

Les principes du Tulou séduisent toujours. Un bureau d’architecture chinois, Urbanus, s’est inspiré de leur typologie pour concevoir un habitat urbain, communautaire et abordable. Si les techniques constructives sont contemporaines, l’organisation s’inscrit en direct dans l’expérience traditionnelle.

 

 

Les Tulou sont considérés comme des prototypes de maisons vertes aux caractéristiques plus performantes que les exigences du label LEED.

Environnement, matériaux, techniques, confort, énergie, gestion, mode de vie, … peut-être ont-ils encore des secrets à nous révéler ?

 

 

 

 

Sources :
- « Habiter l’infini, la promesse d’un nouveau concept de logement », Martine Jacot, 07/04/2017 10:24 (Mis à jour 16:37), www.lemonde.fr
- « Les tulou de Hekeng : des habitats groupés bien avant l’heure », Pascal Faucompré, 31/05/2017, www.build-green.fr
-  « Immobilier neuf : 7 innovations qui vont vous surprendre », M. Font, 16/06/2017, www.immoneuf.com
- « Tulou du Fujian », fr.wikipedia.org
- « The construction of Clan homes in Fujian », Jens Aaberg-Jørgensen, www.chinadwelling.dk
- « En Chine, les villages forteresses très écolos du Fujian », Tim O’Neill, www.nationalgeographic.fr
- « Tulou Housing Guangzhou / URBANUS Architects  by Iwan Baan », Nico Saieh, 08/06/2009 13:00, www.archdaily.com
- www.urbanus.com.cn
Source des photos (leur utilisation n'engage en rien les auteurs sur un soutien ou un entérinement éventuel du contenu de l'article) :
- « King of Tulou with massive four rings--Chengqi lou » by Gisling (travail personnel), 11/2007, Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0, commons.wikimedia.org
- « Oval shape tulou » by Gisling (travail personnel), 11/2007, Creative Commons Attribution - Partage dans les Mêmes Conditions 3.0, commons.wikimedia.org
- « Photograph of a passageway in the Qiao Fu Lou Tulou in Yongding, Fujian Province, China »by Rolfmueller, 12/01/2012, Creative Commons Attribution-Share Alike 3.0 Unported license, commons.wikimedia.org

Pour poster un commentaire, n'oubliez pas de vous connecter

Actualités

pave-rapport de veille femme construction

Suivez notre magazine Flipboard

Je m'abonne à la newsletter

Rapports de veille

pave-construction-durable-frasnes-forem

paroles d'e-veilleurs

Restez au courant, c'est pas demain la veille