connexion

Veilleconstruction.be

Vous êtes ici : Accueil // Divers // Made different : les 7 transformations de l’entreprise dans sa démarche Industrie 4.0

Made different : les 7 transformations de l’entreprise dans sa démarche Industrie 4.0

Logo Made Different

« Made different » est un programme global d’accompagnement des entreprises manufacturières qui possèdent en leur sein de la production afin de devenir « usine du futur » dans une démarche de transition numérique 4.0.

Son objectif ? Les emmener vers l’avenir car on ne travaille plus aujourd’hui comme hier et certainement pas comme demain. 

Il couvre toutes les phases de la production. Initié par Agoria et Siris, il a été développé par l’Agence du Numérique (AdN). L’année passée, d’autres partenaires s’y sont associés, notamment du secteur de la construction, comme la Confédération Construction wallonne (CCW) et le Centre scientifique et technique de la Construction (CSTC). 

La transformation

Ce programme s’appuie sur 7 transformations.

  1. digital factory, ou l’équivalent du zéro papier;
  2. éco-production, ou prise de conscience de l’impact environnemental en réduisant l’empreinte écologique des processus, produits et services ;
  3. smart production system, pour un produit adapté, sur mesure;
  4. network factory parce qu’on collabore différemment aujourd’hui. Fournisseurs et clients sont désormais intégrés dans la chaîne de valeur, de décision au sein d’un réseau collaboratif pour fabriquer un produit le mieux adapté aux besoins du client;
  5. end to end engineering, le produit de sa conception à sa livraison;
  6. world class manufactory technology, l’idée n’est pas d’avoir la meilleur technologie, la meilleure machine mais celle la plus adaptée au produit ;
  7. human centred production, malgré toute l’automation (robots, cobots, …) l’humain reste intégré au cœur du processus. C’est la transformation souvent la plus importante. La numérisation ne va pas nécessairement détruire l’emploi mais le transformer, demander de nouvelles compétences.

Vingt entreprises en Belgique ont suivi tout ou partie du parcours. La démarche a d’abord été initiée en Flandres (18 entreprises) puis en Wallonie (2 entreprises). Ces entreprises, qui ont beaucoup investi afin d’améliorer leur processus, ont constaté une augmentation moyenne de 13% d’emploi entre 2012 et 2016 et se sont vues récompensées d’un award (Factory of the Future). 

Une démarche globale ?

Si la démarche est globale, le basculement vers une industrie 4.0, lui, ne l’est pas. Le programme se parcourt étape par étape, après un diagnostic initial.
L’autodiagnostic de maturité numérique Industrie 4.0 est un outil disponible en ligne qui permet aux entreprises de faire un bilan de la situation existante. Bien qu’il soit qualifié d’autodiagnostic, tant le CSTC que la CCW conseillent de se faire accompagner pour le compléter car la discussion, autour du formulaire et avec un expert, permet déjà souvent d’analyser ce qui se passe réellement et d’identifier des leviers potentiels de transformation.

Comme pour l’autodiagnostic de maturité numérique Construction 4.0, le questionnaire, qui se présente sous la forme d’un fichier excel, couvre 3 grands axes :

  • smart process : « Concerne l’ajout de technologies intelligentes et communicatives tout au long des processus de production et de livraison » ;
  • smart product : « Concerne les façons dont le produit et son emballage sont équipés de senseurs, de capacité de prise de décision et de capacité de communication » ;
  • smart business model : « Couvre la manière dont les nouvelles technologies et les nouveaux modes de collaboration sont utilisés pour créer, capturer et délivrer de la valeur ».

A l’issue de l’exercice, l’entreprise se voit délivrer un score par grand thème avec une liste des enjeux et des leviers. Mélanie Léonard, Conseillère Technologie & Innovation (CCW), a bien insisté lors de sa présentation : « Le but n’est évidemment pas de travailler sur les 7 notions directement, mais déjà d’avoir un levier pour une transformation et, peut-être, d’aller plus loin après dans la démarche, d’aller plus loin par étapes. ». 

Où trouver de l’aide ?

Une demi-journée d’audit est offerte par Digital Wallonia pour un accompagnement que chaque partenaire peut assurer et ce, pour la première étape de la démarche, l’autodiagnostic de maturité numérique Industrie 4.0.

Pour l’industrie, il existe des chèques Industrie 4.0 et Excellence opérationnelle qui offrent des avantages dans les phases d’audit et de réalisation du programme.

Des organismes relais peuvent apporter une dynamique complémentaire sur l’industrie 4.0. Il est important que l’entreprise puisse échanger avec un interlocuteur adapté à ses besoins.

  • La CCW met ses conseillers au service de ses membres et, plus spécifiquement pour cette thématique, Mélanie Léonard, Conseillère Technologie & Innovation.
  • Le CSTC intervient plutôt sur le début et la fin du processus. Il appuie l’entreprise avec son carnet de contacts, propose les plus pertinents. Et, s’il donne la préférence à ces autres acteurs plus compétents pour une étape spécifique, il revient auprès de l’entreprise pour les phases de réalisation avec, pour objectif final, l’amélioration de la production, de la mise en œuvre
  • L’AdN où des experts y sont dédiés. Renauld Delhaye, point de contact en matières de chèques entreprises et Fanny Deliège, pour le programme Made different (hors secteur de la construction, du ressort de Mélanie Léonard – CCW), seront très contents d’apporter leur expertise pour répondre au questionnement des entreprises.

 

Laissons la parole à Mélanie Léonard pour conclure sa présentation sur Made different, programme d’accompagnement à l’évolution numérique:

« Le but de tout cela est de rester compétitif avec des technologies au sein de votre savoir-faire mais l’humain reste vraiment primordial dans cette transition numérique. ».

 

 

Sources :
- Conférence « Présentation de l’outil d’autodiagnostic Industrie 4.0 » dans le cadre « Des outils numériques pour le secteur bois », Mélanie Léonard (CCW), et Benoît Michaux (CSTC),
23/03/2018, Salon Bois & Habitat, Namur
- « Outils de diagnostic de maturité numérique Digital Wallonia », www.digitalwallonia.be
- Source de la photo utilisée à titre d’illustration pour l'introduction : pixabay.com (by Geralt - CC0 Public Domain - Libre pour usage commercial - Pas d'attribution requise). Son utilisation n'engage en rien l'auteur sur un soutien ou un entérinement éventuel du contenu de l'article.
- Source du logo Made Different : © Digital Wallonia

 

Pour poster un commentaire, n'oubliez pas de vous connecter

Actualités

pave-rapport de veille femme construction

Suivez notre magazine Flipboard

Je m'abonne à la newsletter

Rapports de veille

pave-construction-durable-frasnes-forem

paroles d'e-veilleurs

Restez au courant, c'est pas demain la veille