connexion

Veilleconstruction.be

Vous êtes ici : Accueil // Divers // Les structures ludiques et complexes des chercheurs du MIT

Les structures ludiques et complexes des chercheurs du MIT

Votre corps est une machine complexe en mouvement ?

La table de votre séjour pourrait l’être tout autant. Et ce n’est pas une question d’allonges, de charnières et d’astuces comme les inventions sélectionnées par Créapills*.  Voici deux projets cinétiques et très ludiques des chercheurs du MIT

TRANSFORM

Avec les chercheurs du MIT, le mouvement est une question de flux de données. TRANSFORM est une table dynamique conçue par le professeur Hiroshi Ishii et son équipe du Tangible Media Group du MIT Media Lab. Le plateau est composé de mille formes ou broches qui se déplacent en temps réel suivant un axe vertical. Le mouvement est généré par l’énergie cinétique des spectateurs transmise aux broches par des capteurs. Il compose :

  • un mouvement complexe et ondoyant ;
  • un paysage inattendu à la croisée de la haute technologie et du design. 

Les chercheurs disent avoir été inspirés par les interactions dynamiques entre le vent, l’eau et le sable. Ils veulent réconcilier nature et machine.

Peut-être ce projet pourrait-il trouver des applications dans la décoration ? La signalisation ? Etre associé à des leds  ? Accompagner un déplacement ? Son potentiel est aussi illimité que la créativité des designers.

Structures magnétiques 

Un autre exemple de déplacement atypique est celui de petites structures magnétiques des ingénieurs du MIT. Semblables à de petites araignées, elles sautent, rampent, s’enroulent ou se détendent sous l’action d’un aimant.

L’encre utilisée pour leur fabrication par impression 3D contient des particules magnétiques. Elles sont orientées grâce à un électro-aimant placé autour de la buse de l’imprimante. En jouant sur l’électro-aimant, il est possible de passer d’une orientation uniforme à des orientations distinctes dans différentes parties de la structure. Les mouvements seront plus complexes. Comme un modèle permet de les prédire, l’impression peut être paramétrée selon les fonctionnalités souhaitées.

Cette technique trouvera des applications dans le domaine biomédical. Par exemple :

  • guider un appareil dans le système digestif par commande magnétique,
  • contrôler le pompage du sang avec une structure enroulée autour d'un vaisseau sanguin.

Mais d’autres débouchés sont possibles, notamment dans la robotique, qu’elle soit biomédicale ou non. Et pourquoi pas dans la construction ?

 

 * Envie de voir aussi les tables de Créapills ? Les voici ! 

 

 

Sources :
- « Table top by MIT designers ripples when people are nearby », Matt Hussey , 16/04/2014 www.dezeen.com
- « TRANSFORM », Hiroshi Ishii, Daniel Leithinger, Sean Follmer, Amit Zoran, Philipp Schoessler, 2014, tangible.media.mit.edu
- « Magnetic 3-D-printed structures crawl, roll, jump, and play catch », Jennifer Chu (MIT News Office), 13/06/2018, news.mit.edu
Source de la photo utilisée à titre d’illustration : pixabay.com (CC0 Public Domain - Libre pour usage commercial - Pas d'attribution requise). Son utilisation n'engage en rien l'auteur sur un soutien ou un entérinement éventuel du contenu de l'article.

 

Pour poster un commentaire, n'oubliez pas de vous connecter

Actualités

pave-rapport de veille femme construction

Suivez notre magazine Flipboard

Rapports de veille

pave-construction-durable-frasnes-forem

paroles d'e-veilleurs

Restez au courant, c'est pas demain la veille