Joints debout : bien fixer la couverture et le plancher

CSTC_fixation_couverture_joint_debout

La fixation des couvertures métalliques a déjà fait l’objet d’un article du CSTC (voir Les Dossiers du CSTC 2012/4.6). Ce dernier a permis de faire le point sur le type et le nombre de pattes de fixation à prévoir dans le joint debout pour éviter le soulèvement et la déformation de la couverture sous l’effet du vent. Le présent article est plus particulièrement consacré au choix des planchers en bois ainsi qu’à leur liaisonnement à la structure porteuse. En effet, la fixation correcte du support à la structure est d’une importance capitale en cas de tempête, car, dans la majorité des sinistres enregistrés pour les toitures à revêtement métallique, c’est l’ensemble couverture/plancher qui s’envole et non uniquement la couverture !

 

Voliges ou panneaux ?

Le plancher des couvertures à joints debout est fréquemment réalisé en bois, au moyen de voliges ou de panneaux (voir CSTC-Digest n° 11).Issue des traditions, la mise en œuvre d’un voligeage ajouré et aéré en sous-face est fréquente pour tous les types de revêtements métalliques. Elle découle des habitudes constructives liées à l’utilisation du zinc : pour éviter tout risque de corrosion, le zinc traditionnel (non revêtu) doit impérativement être mis en contact avec l’air ambiant sur ses deux faces, afin de se couvrir d’une patine protectrice.

Consulter l'article.