connexion

Veilleconstruction.be

Vous êtes ici : Accueil // Filière Bois // Menuiserie // De la menuiserie d’hier à l’entreprise 4.0, un exemple wallon – La valeur ajoutée de la digitalisation (2/3)

De la menuiserie d’hier à l’entreprise 4.0, un exemple wallon – La valeur ajoutée de la digitalisation (2/3)

Pourquoi la Menuiserie Riche, active dans le secteur de la fabrication des châssis (bois et bois aluminium), s’est-elle lancée dans la digitalisation ?

Nathalie Lebrun, Responsable communication du Groupe Riche, nous fait part de cette expérience : « Le digital, pour nous, cela a été un grand pas en avant, tout simplement parce que le flux d’informations au sein de l’entreprise a pu être amélioré de façon constante et pertinente. ».

La digitalisation est présente tant au niveau de l’administration (devis, commande), de la production que de la gestion globale. Comme pour le BIM, l’encodage unique de l’information diminue très fortement le risque d’erreur des encodages multiples. La communication passe par un canal unique en interne et, aussi, vis-à-vis des clients professionnels, les poseurs. C’est simple et efficace même si la mise en œuvre, elle, est plus complexe.

La genèse

Depuis très longtemps, la société a fait le choix de travailler avec l’informatique pour réaliser ses devis ou s’organiser en interne. Pendant des années, elle a utilisé Unix, l’ancêtre de l’ERP (pour Enterprise Ressource Planning, logiciel de gestion intégrée).

Il était également important que l’outil soit réellement en phase avec les besoins, une décision stratégique déjà soulignée par Mélanie Léonard (CCW) pendant sa présentation de l’outil d’auto-diagnostic Construction 4.0. C’est pourquoi la Menuiserie Riche a fait le choix de développer en interne de nouveaux programmes pour pouvoir offrir à ses clients des solutions personnalisées tout en répondant à ses propres besoins.

2010, un premier tournant

En 2010, l’action a porté sur les devis et les commandes au profit d’un nouveau programme plus performant conçu en interne et, surtout, adapté au sur mesure. Bien que la menuiserie soit dans une logique de production industrielle, elle a aussi la capacité de travailler totalement sur mesure et ce, même pour des pièces uniques (design d’architecte, châssis patrimonial à l’identique pour un bâtiment classé, …) avec une attention du détail qui l’amène à fabriquer elle-même ses propres couteaux.

  • La première exigence pour le logiciel est donc de répondre à du sur mesure hyper pointu.
  • La seconde est de proposer aux clients professionnels (les poseurs) via la plateforme de devis un service gratuit et complet y compris au niveau documentaire.

Les clients de la menuiserie peuvent en effet éditer leurs devis avec leurs propres logos, leurs phrases d’approche, … Grâce à cette présentation professionnelle personnalisée, ces documents peuvent être remis directement à leurs clients particuliers, un service appréciable et apprécié, surtout des plus petites structures. Le gain de temps dans la gestion administrative est tout bénéfice pour la prospection et le chantier.

Ce logiciel de calcul, hébergé dans le cloud, est une plateforme tout à fait externe, accessible à toute heure, sécurisée et indépendante du système informatique de l’entreprise pour des raisons de sécurité.
Les données encodées pour les devis y sont néanmoins conservées. Elles sont récupérées s’ils se transforment en commande pour être envoyées vers la production, moyennant une série de vérifications indispensables entre les étapes, en un flux extrêmement rapide et hyper pertinent.

Tous les clients professionnels ont également accès à des documents téléchargeables comme des informations techniques, des conseils de mise en œuvre, d’entretien, … qu’ils peuvent récupérer et utiliser, s’ils le souhaitent, vers leurs clients. Ils peuvent également y estimer des délais de production avant la commande, la suivre en temps réel et, via une simulation, savoir à quelle date ils la recevront pour organiser leur planning.

La plateforme d’échange abrite également toute la gestion du service après-vente et s’est récemment ouverte par la suite (sur login et mot de passe) aux architectes pour les informations techniques.

Bien sûr, les personnes du bureau restent toujours accessibles pour ceux qui préfèrent un contact humain. Mais globalement, la gestion de l’information en est énormément facilitée. Elle est devenue vraiment interactive.

Quelles sont les prochaines étapes ? … A suivre

 

Lire aussi : De la menuiserie d’hier à l’entreprise 4.0, un exemple wallon - Evolution des normes, évolution du métier (1/3)

 

Source : « Témoignage d’entreprise : exploitation du numérique au sein d’une entreprise de la filière bois » dans le cadre « Des outils numériques pour le secteur bois », Nathalie Lebrun (Menuiserie Riche), 23/03/2018, Salon Bois & Habitat, Namur
Source de la photo utilisée à titre d’illustration : pixabay.com (by Geralt - CC0 Public Domain - Libre pour usage commercial - Pas d'attribution requise). Son utilisation n'engage en rien l'auteur sur un soutien ou un entérinement éventuel du contenu de l'article.
Cet article n'est pas un publireportage. Il est né du souhait d'un e-veilleur de partager une information jugée intéressante et ce, sans engagement.

 

Pour poster un commentaire, n'oubliez pas de vous connecter

Actualités

pave-rapport de veille femme construction

Suivez notre magazine Flipboard

Je m'abonne à la newsletter

Rapports de veille

pave-construction-durable-frasnes-forem

paroles d'e-veilleurs

Restez au courant, c'est pas demain la veille