Veilleconstruction.be

Vous êtes ici : Accueil // Législations - réglementations // Prévention incendie - Les traversées de parois : maillon faible de la stratégie anti-incendie ?

Prévention incendie - Les traversées de parois : maillon faible de la stratégie anti-incendie ?

Les statistiques indiquent que moins de la moitié des traversées de conduites et de câbles dans les parois résistant au feu seraient correctement réalisées. Une bonne exécution est toutefois indispensable pour garantir la sécurité incendie du bâtiment. Quelques défis restent à relever, en particulier dans les constructions à ossature en bois. 

La pratique

L’arrêté royal ‘Normes de base’ stipule que les traversées d’éléments constructifs résistant au feu (cloisons, murs et sols) par des conduites, des câbles, des conduits de ventilation et autres ne peuvent pas nuire à la résistance au feu des éléments traversés. Autrement dit, s’il est prévu qu’une paroi résiste au feu, il en va de même pour ses traversées. Pour de plus amples informations à ce sujet, on consultera la NIT 254 et Les Dossiers du CSTC 2016/3.12.

Pour assurer la résistance au feu d’une paroi, toutes les traversées doivent être correctement obturées. Le dispositif résistant au feu choisi à cet effet doit toujours être adapté à l’application visée. Par exemple, les mousses de polyuréthanne résistant au feu ne peuvent pas, en principe, être employées pour colmater les traversées (voir figure 1). Ces mousses sont en général uniquement utilisées pour obturer des joints linéaires. En revanche, à la figure 2, la traversée de paroi résistant au feu par un chemin de câble a été réalisée par un dispositif testé et validé (panneaux de laine de roche et coating intumescent).

Consulter l'article.

 

Pour poster un commentaire, n'oubliez pas de vous connecter

Actualités

pave-rapport de veille femme construction

Suivez notre magazine Flipboard

Rapports de veille

pave-construction-durable-frasnes-forem

paroles d'e-veilleurs

Restez au courant, c'est pas demain la veille