connexion

Veilleconstruction.be

Vous êtes ici : Accueil // Législations - réglementations // Réaliser une bonne signalisation routière, plus difficile qu’on ne le pense ?

Réaliser une bonne signalisation routière, plus difficile qu’on ne le pense ?

signalisation_Dead_End-Except_Cemetery_by_VbergerParmi les différents modules que j’ai suivis dernièrement au CRR, celui sur la sécurité routière était très intéressant. J’ai été vraiment surpris par les témoignages des intervenants, surtout au niveau de la signalisation.

Pourquoi ?

Ils nous ont expliqué les difficultés de réaliser une signalisation correcte sur les routes et sur les chantiers, de procéder à une évaluation ou une vérification. C’était aussi l’occasion d’avoir un échange avec un représentant du SPW sur les contrôles et, avec celui duCNAC, sur les risques encourus par les travailleurs.

Si, pour les chantiers d’importance, il est fait appel à des sociétés spécialisées en signalisation – ce qui, en principe, ne devrait pas poser de problème - , ce n’est pas toujours le cas pour les autres chantiers où l’improvisation, une formation insuffisante peuvent montrer leurs limites.
Or, sur la route et sur les chantiers, s’il y a bien un système auquel il faut être attentif, c’est la signalisation. C’est quand-même la vie des ouvriers qui y travaillent qui est en jeu et celle des utilisateurs parfois complètement perdus dans les informations affichées. Les utilisateurs ne se limitent pas aux conducteurs de poids lourds, voitures ou motos, en ville, les piétons sont aussi concernés.

Quand les contrôleurs vont sur les routes et les chantiers, ils se rendent compte que des panneaux sont encore trop souvent mal placés ou ne correspondent pas aux réalités (les distances mentionnées ne sont pas respectées, par exemple), que des panneaux sont mis n’importe comment (3 panneaux dont l’un annule les deux autres), ... Les exemples, pris sur le vif, qu’ils nous ont montrés étaient effrayants. Nous avons vu des associations tellement impossibles que, par moment, nous n’avons pu nous empêcher d’en rire, à défaut d’en pleurer.

La réglementation qui varie suivant les régions, les communes, l’évolution des panneaux, ... sont autant de facteurs de confusion. Il y a maintenant tellement de variantes possibles qu’on ne peut pas s’amuser à mettre les panneaux n’importe comment, n’importe quand et n’importe où.

Moi, je suis sorti de cette journée convaincu qu’il faut vraiment qu’on forme les gens pour que, sur les routes, tout soit bien fait afin d’éviter les situations effarantes que nous avons vues.

 

Source et plus d’infos : Cycle de formation hivernale 2013 CRR : Les routes durables – Production, mise en œuvre et contrôles - « Aménagements et équipements de la route, mobilité et sécurité », jeudi 17 janvier 2013, Sterrebeek, CRR

Pour la photo : « The sign says: ‘Dead End — Except Cemetery’ - Quand la signalisation routière pousse au questionnement existentiel (Ambresin, commune de Wasseiges environs Hannut en Belgique) », Vberger, 2007, commons.wikimedia.org. L’utilisation de cette illustration n’engage en rien son auteur sur un soutien ou un entérinement éventuel du contenu de l’article.

.

Pour poster un commentaire, n'oubliez pas de vous connecter

Actualités

pave-rapport de veille femme construction

Suivez notre magazine Flipboard

Je m'abonne à la newsletter

Rapports de veille

pave-construction-durable-frasnes-forem

paroles d'e-veilleurs

Restez au courant, c'est pas demain la veille