connexion

Veilleconstruction.be

Vous êtes ici : Accueil // Parachèvement // Peinture du bâtiment - pose de revêtements // Quand le papier peint vous raconte des histoires … et autres innovations …

Quand le papier peint vous raconte des histoires … et autres innovations …

Nous sommes loin des papiers peints décoratifs de nos parents. Aujourd’hui, le papier peint est connecté (évidemment !), interactif, acoustique, produit de l’électricité, éclaire, …

En bref, le papier peint est devenu technique. Quelques exemples.

Comme la plupart des matériaux de construction, le papier peint n’est pas insensible aux évolutions numériques et technologiques. Le papier peint figuratif n’a pas pour autant disparu, que du contraire, mais apparaissent sur le marché des papiers fonctionnels qui associent la décoration à d’autres finalités.

Magnétisme et éclairage

Le papier peint peut-être magnétique, avec les mêmes propriétés que les peintures. Mais il garantit une parfaite répartition des particules métalliques.

Il peut aussi éclairer, avec des LEDs incorporées. Suivant les fabricants, il est possible d'en commander à distance la couleur et/ou l’intensité.

Autre solution :  la phosphorescence. Grâce à une encre capable d’accumuler la lumière (naturelle et artificielle), il brille dans le noir.

 

Confort et sécurité

D’autres versions travaillent sur le confort et la sécurité. On trouve dans cette catégorie, les papiers peints acoustiques, anti-sismiques et anti-ondes.

Le premier se compose d’un papier peint magnétique sur lequel viennent se poser des blocs d’absorption acoustique qui diminuent la résonnance dans le local. Ils sont en forme de losange et déclinés en plusieurs couleurs. Le concept, Magnetic Acoustic Pads, développé par Architects Paper®, permet de créer différents motifs suivant les besoins en confort acoustique et l’inspiration des décorateurs.

Le second, mis au point par Manufacture Dr. Günther Kast GmbH & Co, est un papier peint renforcé de fibres de verre qui fait corps avec le support grâce à un collage spécial à base de billes de polyuréthane. La fusion avec le mur et son élasticité intrinsèque participent à la répartition des charges et la reprise des efforts.

Le troisième permet de se protéger des ondes électromagnétiques (GSM et Wifi), quasi à 100 %, une propriété qui sera appréciée des personnes électro-sensibles et … de celles en charge de la sécurité informatique car il empêche le piratage de données via les fréquences micro-ondes. L’isolation est obtenue en ajoutant des particules d’argent dans l’encre utilisée pour l’impression des motifs sur un papier cellulosique.

Et puis, il y a le papier peint qui raconte des histoires.

Ce produit joue sur deux facettes : à la fois renforcer l’image de marque (dynamique et innovante) du fabricant-distributeur et rencontrer l’intérêt du public. De quoi s’agit-il ?

D’un papier peint connecté qui exploite le potentiel de la réalité augmentée. Il est spécialement conçu pour les chambres d’enfants. Lorsque l’on tend un smartphone ou une tablette vers une des figurines imprimées sur le papier, elle raconte une histoire. Avec ses 10 personnages et 50 histoires, voilà de qui ravir les marmots et leurs parents … surtout à l’heure du dodo ! Dans l’article ci-dessous, le designer Philippe Simonet explique le processus de création.

 

 

Ou celui qui récite des Haïkus

Si l’envie vous prend de tapisser vos murs de QR codes, ce papier peint est peut-être fait pour vous mais, attention, le créateur ohmywall, spécialiste du papier original, n’en édite que 100 exemplaires par an.
Quel intérêt ? Ecouter des haïkus, ces élégants et minuscules poèmes japonais. Ils sont tous différents. Il suffit simplement de charger une application sur son smartphone et scanner l’un des petits carrés.

 

Tous ces papiers peint, originaux et innovants, font l’objet d’une exposition, « Papiers peints du futur », à Rixheim, en Alsace. Si vous allez voir un marché de Noël, faites le détour. Il ne vous reste que quelques jours pour la visiter.

 

Et s’il était vivant ?

Celui-ci est encore au stade expérimental, puisqu’il ne mesure qu’une dizaine de cm mais les chercheurs misent sur son potentiel. Le principe est de coller sur du papier des cellules photovoltaïques organiques (à base de cyanobactéries) et de produire de l’électricité. Si la quantité d’énergie est faible, elle pourrait cependant alimenter des détecteurs (de pollution intérieure, par exemple) et des biocapteurs (de la santé des occupants).

 

 

Sources :
- « 8 papiers peints aux étonnantes propriétés », Victor Miget, 22/05/2017, www.maisonapart.com
- « Une marque ne vaut que par ce que les gens disent d’elle », Philippe Simonet (Président de l’agence DAN Paris et Vice-président de TBWA), 19/09/2017, www.ctrlp.blog
- « Energie solaire : tapissez vos murs de ce papier peint qui génère de l’électricité », Stephen Boucher, 09/11/2017 10:55, www.consoglobe.com
- « Un papier peint qui produit de l’électricité », Christian, 24/11/2017, www.build-green.fr
- www.architects-paper.com
- www.ohmywall.com
Source de la photo utilisée à titre d’illustration : pixabay.com (CC0 Public Domain - Libre pour usage commercial - Pas d'attribution requise). Son utilisation n'engage en rien l'auteur sur un soutien ou un entérinement éventuel du contenu de l'article.

 

Pour poster un commentaire, n'oubliez pas de vous connecter

Actualités

pave-rapport de veille femme construction

Suivez notre magazine Flipboard

Rapports de veille

pave-construction-durable-frasnes-forem

paroles d'e-veilleurs

Restez au courant, c'est pas demain la veille