Veilleconstruction.be

Vous êtes ici : Accueil // Sécurité - santé // Quand la sécurité dans la construction passe par le théâtre ...

Quand la sécurité dans la construction passe par le théâtre ...

Communication en dehors des sentiers battus au dernier salon Bois & Habitat : le conférencier magistral cède la place à une pièce de théâtre interactive sur la sécurité et le bien-être dans le secteur du bois.

Ils sont 3 sur scène, une modératrice et deux acteurs. 

Woodwize, opérateur de formation du secteur bois, a fait appel à KLEIN Barnum, société spécialisée dans le théâtre d’entreprise. L’objectif ? 

  • Sensibiliser à une politique sécurité et bien-être mais surtout à la prévention à travers un spectacle « Sécurité sous tension ».
  • Faire la démonstration qu’en agissant sur la communication, on peut améliorer la sécurité de tous.

Les situations critiques évoquées seront largement transversales dans la construction. 

Action

securite-sous-tension-spectacle-klein-barnumLe spectacle est participatif. Les spectateurs votent, expliquent leur choix, proposent des solutions.

Sur scène, Tristan et Sonia deviennent Patrick, Céline, Jean, Laetitia, Miroslav, Jos, Gina, Kevin, … au fil des rôles et des personnalités, la sécurité est-elle toujours prioritaire ?

Suivant les situations, les avis sont panachés ou des tendances se dégagent. Une chose est certaine. Le changement est en route, et bien en route.

A travers leurs sketchs, les comédiens identifient des freins à la communication, donc à la sécurité. Les phrases « C’est très facile ! », « Tout le monde sait le faire. » , « T’inquiète ! » dévoilent tout d’un coup leur face ténébreuse. 

Un exemple avec le manque de feed-back

Arrêtons-nous sur la situation choisie pour illustrer l’importance de « Donner du feed-back » : un opérateur sur une échelle, posée sur une gros tuyau, mauvaise inclinaison, environnement dangereux mais il a son casque et l’intervention est très brève. La situation est-elle acceptable ? Non évidemment, encore faut-il le dire et savoir le dire, réfuter des arguments comme « J’en ai pour 2 secondes ! ». La scène est rejouée plusieurs fois avec des intervenants différents (collègue, chef) et plusieurs propositions de solutions.

Une spectatrice fait remarquer que la forme du message peut en cacher le contenu, ici, de l’agressivité. L’intervention de l’actrice, mordante, paralyse la capacité d’écoute chez son collègue. Elle joue sur l’émotivité, s’attaque à la personne plutôt qu’aux faits. La scène, rejouée avec empathie et bienveillance, débouchera sur des propositions de solutions. Dans ce rôle, l’actrice s’appuiera sur des exemples, fera participer l’autre à la réflexion.

Nous ne dévoilerons pas plus la pièce. Elle est la propriété intellectuelle de KLEIN Barnum. Un petit extrait, filmé chez Cofely Fabricom, est néanmoins disponible sur youtube. Le voici pour vous faire une idée. 

  

Les constats

La modératrice fait remarquer que, pour la première fois, des étudiants sont présents dans la salle alors que le spectacle est donné régulièrement. Et non seulement, ils sont présents mais ils s’investissent activement. Face à la problématique de la maîtrise de la langue, par exemple, un des jeunes participants suggère de travailler en visuel, avec des photos.

Rares doivent être les spectateurs à ne pas avoir éprouvé un sentiment de déjà vu ou entendu dans les situations critiques comme dans celles de résolution.

Les comédiens nous ont largement démontré qu’une meilleure communication favorise la sécurité de tous. Mieux communiquer ne coûte rien, c’est un état d’esprit. Peu importe pour qui on veut travailler en toute sécurité (soi, sa famille, ses collèges, …), l’important, c’est de le faire.

 

 

Sources :
- « La sécurité et le bien-être dans le secteur bois : une obligation légale pour tous ! » organisé par Woodwize avec « Sécurité sous tension » , une pièce de théâtre interactive de KLEIN Barnum, Salon Bois & Habitat, 25/04/2019, Namur 
- www.woodwize.be
- www.kleinbarnum.be
Source de la photo d'introduction utilisée à titre d’illustration : pixabay.com (by Taniadimas - CC0 Public Domain - Libre pour usage commercial - Pas d'attribution requise). Son utilisation n'engage en rien l'auteur sur un soutien ou un entérinement éventuel du contenu de l'article. 
Source de la photo Impro-labo® : KLEIN Barnum, avec leur aimable autorisation
Cet article n'est pas un publireportage. Il est né du souhait d'un e-veilleur de partager une information jugée intéressante et ce, sans engagement.

 

Pour poster un commentaire, n'oubliez pas de vous connecter

Actualités

pave-rapport de veille femme construction

Suivez notre magazine Flipboard

Rapports de veille

pave-construction-durable-frasnes-forem

paroles d'e-veilleurs

Restez au courant, c'est pas demain la veille