connexion

Veilleconstruction.be

Vous êtes ici : Accueil // Sécurité - santé // Le scaftag, encore un des ces noms anglais qui s’est immiscé dans notre chère langue française ?

Le scaftag, encore un des ces noms anglais qui s’est immiscé dans notre chère langue française ?

Echafaudage_layherEt bien oui ! Mais celui-ci est malheureusement trop méconnu. Pourtant, bien utilisé, il peut prévenir de graves accidents.

Le scaftag ou carte de contrôle d’échafaudage devrait être connu de toutes les personnes qui montent et, surtout, utilisent un échafaudage.

 

Pour rappel, l’employeur est tenu, entre autres, par l’arrêté royal du 31 août 2005 qui porte sur l’utilisation des équipements de travail pour des travaux temporaires en hauteur, de former et désigner les différentes personnes compétentes en matière d’échafaudage. Exemple_de_scaftag_vierge

Il existe trois types de personnes compétentes en matière d’échafaudage :

  • l’utilisateur 
  • le monteur 
  • l’inspecteur 


Le scaftag ne pourra être validé que par l’inspecteur qui a les compétences requises pour certifier que l’échafaudage est monté de façon conforme et ce, pour certaines charges déterminées.

Dans la réalité, trop peu d’échafaudages sont pourvus de cette carte de contrôle. Pire, la plupart des échafaudages ne sont pas montés par des personnes formées au montage. 


Incidence/attendu en matière d’offre de formation
 
: Insister sur l’utilité et la nécessité de ce contrôle lors des modules de formation et ce, dès le module « Travaux en hauteur : utilisation d'échafaudage » car le scaftag permet de trouver des informations vitales telles que conformité, charges, limites d’utilisation, ...

Pour poster un commentaire, n'oubliez pas de vous connecter

Actualités

pave-rapport de veille femme construction

Suivez notre magazine Flipboard

Je m'abonne à la newsletter

Rapports de veille

pave-construction-durable-frasnes-forem

paroles d'e-veilleurs

Restez au courant, c'est pas demain la veille