connexion

Veilleconstruction.be

Vous êtes ici : Accueil // Sécurité - santé // Lever une charge, tiendra ou tiendra pas ?

Lever une charge, tiendra ou tiendra pas ?

photo chaîne de levageOhhh mais que ne fait-on pas avec des chaînes de levage? On les tend, les étrangle, les coince, les écrase, et encore bien d’autres choses…

Peut-on toujours lever la même charge avec n’importe quelle chaîne ? « Et bien non, vous répondront la majorité des gens : le poids de la charge que l’on peut soulever dépend du diamètre du maillon de la chaîne ».
D’accord c’est vrai, ils n’ont pas tout à fait tort, mais ce n’est pas le seul facteur à prendre en compte :

Un des facteurs le plus important est le grade de la chaîne (G) c’est-à-dire, la résistance de l’acier. Sur le marché, on retrouve actuellement des chaînes G8 et G10 (tant les chaînes G8 que G10 sont conformes à la norme EN 818-2.

Oui ok très bien mais qu’est ce que cela veut dire ?!
A diamètre égal, la résistance de la chaîne sera différente selon le grade.

Exemple :
Une chaîne de G8 et de diamètre 10 (m/m) peut lever verticalement 3.2tonnes.
Une chaîne de G10 et de diamètre 10 (m/m) peut lever verticalement 4 tonnes.

Une chaîne G10 peut donc soulever une charge d’un poids  de +/- 25% supérieur à celui qu’une chaîne G8 de même diamètre pourrait soulever (variation possible selon le fabriquant).
Cela signifie que, dans bien des cas, avec une chaîne G10 on pourra utiliser un diamètre de chaîne plus petit (pour lever une charge de même poids). La chaîne sera donc plus légère et donc plus facile à manier. Le matériau G10 est en outre plus résistant à l’usure.

La norme EN818-2 stipule que l’élasticité totale en cas de rupture d’une chaîne doit s’élever au moins à 20%  d’allongement de celle-ci.
On entend souvent dire que, en cas de surcharge, les chaînes G10 ne se rallongeraient pas avant rupture. Elles seraient donc plus dangereuses, car l’utilisateur ne serait pas préalablement averti en cas de surcharge.

La société « MENNENS » a voulu démontrer que cette idée reçue n’était pas fondée:

Pour réaliser les tests, ils ont sélectionné des chaînes venant de différents fabricants réputés et ont testé leur résistance en présence d’un client ainsi que d’un étudiant qui réalisait un mémoire sur le sujet (les résultats des tests complets sont disponibles sur demande auprès de Mennens).
Les résultats des tests ont démontré que les chaines G8 et G10 avaient bien le même allongement (élasticité avant rupture).
Pour rappel, le coefficient de sécurité pour une chaîne est de 4 (400%): une chaîne de 3.2 tonnes ne peut donc pas se rompre avant 12.8 tonnes.
Suite aux tests, effectués uniquement avec des chaînes de qualité, on a constaté que la chaîne d’un des fabricants s’était rompue a +/-250% et une seconde fois à 400% (il s’agissait d’une rupture fragile à la soudure).
Si cela peut se produire avec des chaînes de qualité, qu’en est-il des chaînes « bon marché »…???

On peut également signaler que des chaînes G12 commencent à apparaître sur le marché. Ces chaînes ont une charge 50 % plus élevée que les chaînes G8 et 20 % plus élevée que les G10. Leur allongement avant rupture est également d’au moins 20 %.

Source :

L'utilisation de l'illustration n'engage en rien les sociétés/marques sur un soutien ou un entérinement éventuel du contenu de l’article.

Pour poster un commentaire, n'oubliez pas de vous connecter

Actualités

pave-rapport de veille femme construction

Suivez notre magazine Flipboard

Je m'abonne à la newsletter

Rapports de veille

pave-construction-durable-frasnes-forem

paroles d'e-veilleurs

Restez au courant, c'est pas demain la veille