connexion

Veilleconstruction.be

Vous êtes ici : Accueil // Techniques spéciales // Installation sanitaire // Enfin, des robinets d’arrêt qui ne perdront plus la tête !

Enfin, des robinets d’arrêt qui ne perdront plus la tête !

Petite allusion à nos chers petits robinets d‘arrêt sous évier, sous meuble, pas toujours très bien placés et qui sont plus que récalcitrants à la fermeture lorsque celle-ci s’impose pour une réparation sur l’appareil qu’ils sont censés isoler hydrauliquement.

De fait qui n’a pas eu la mésaventure de rester avec la coiffe de ce petit robinet en main, ou au bout d’une clé, sans pour autant que le passage d’eau soit interrompu alors que c’est bien son rôle premier !

En cause de ces désagréments, le plus souvent, les impuretés en tous genres (gravillons, limailles de fer, sable, boue,  …) ainsi que l’indétrônable calcaire.

Suite à cela, cela veut dire qu’on n’évitera pas une coupure d’eau générale qui, elle, à sa réouverture engendrera  probablement des dysfonctionnements à d’autres endroits de l’installation.

La solution nous vient donc du plus populaire des fabricants de ce type de robinetterie, c’est-à-dire la société allemande SCHELL, bien connue des professionnels. Grâce à la subtile et discrète installation d’un filtre à l’intérieur de son corps, toutes les impuretés que je vous ai énoncées vont être stoppées en amont du dispositif de fermeture. L’accessibilité et forcément son démontage et son entretien sont réalisables aisément par tout un chacun. Le nettoyage se fait simplement par un passage sous un filet d’eau. Voyez, via le lien ci-dessous, de belles vues en coupe de ces dispositifs.

Robinets d'équerre à filtre SCHELL (pdf)

 

 

 

Le fabricant vous propose une filtration à 500 μm pour la robinetterie commune et à 100 μm pour la robinetterie haut de gamme. De cette manière, on peut considérer qu’il y a protection des appareils desservis. On va probablement éviter beaucoup de soucis au niveau des chasses d’eau dont le mécanisme flotteur ne se ferme pas à cause des impuretés. D’où un problème écologique de consommation.

En cas de remplacement ou de nouvelle installation, ce choix me paraît plus que judicieux.

 

 

Source : www.schell.eu
Source de la photo utilisée à titre d’illustration : pixabay.com (by Skitterphoto - CC0 Public Domain - Libre pour usage commercial - Pas d'attribution requise). Son utilisation n'engage en rien l'auteur sur un soutien ou un entérinement éventuel du contenu de l'article.

Cet article n'est pas un publireportage. Il est né du souhait d'un e-veilleur de partager une information jugée intéressante et ce, sans engagement. 

 

Pour poster un commentaire, n'oubliez pas de vous connecter

Actualités

pave-rapport de veille femme construction

Suivez notre magazine Flipboard

Je m'abonne à la newsletter

Rapports de veille

pave-construction-durable-frasnes-forem

paroles d'e-veilleurs

Restez au courant, c'est pas demain la veille