Imprimer
Affichages : 143

Tout droit issue de la construction industrielle, la préfabrication de toitures inclinées à l’aide de panneaux autoportants trouve sa place dans les nouvelles constructions et les rénovations. En effet, la rapidité de mise en œuvre et la diversification des fonctions intégrées facilitent l’émergence de ces systèmes de toitures. 

On trouve sur le marché deux types de panneaux autoportants, à savoir :

Ces panneaux autoportants sont couverts par divers documents normatifs. Si les parements sont métalliques, les panneaux sandwiches doivent être conformes à la norme NBN EN 14509. S’ils sont réalisés à partir d’un autre matériau, c’est l’ETAG 016 qu’il convient de consulter.

 

Adhérence des parements

De nombreux panneaux sandwiches transmettent les efforts par l’intermédiaire de leur âme isolante. Le collage des parements revêt donc une importance particulière. Dans les spécifications de base mentionnées par la norme NBN EN 14509, l’adhérence de l’isolant sur le parement doit être supérieure à 0,018 MPa, ce qui offre une résistance suffisante aux charges de vent.

Cependant, il y a lieu de tenir compte de la configuration finale de la toiture, dans la mesure où celle-ci est susceptible d’avoir un impact sur la stabilité des éléments qui la constituent. En effet, certaines adaptations ultérieures peuvent influencer différemment l’adhérence du collage entre l’âme isolante et les parements. Il se trouve ainsi que :

Consulter l'article.