Imprimer
Affichages : 318

Des chercheurs utilisent ces cristaux pour stocker l’énergie solaire en été puis chauffer des bâtiments en hiver. Grâce à cette technologie, les panneaux solaires thermiques pourraient apporter une solution au stockage longue durée de chaleur.

La zéolithe – “la pierre qui bout” en grec – est un cristal qui contient de l’alumine et de la silice (illustration ci-dessous). Sa structure poreuse offre une grande surface d’adsorption, ce qui permet aux zéolithes d’adsorber de grandes quantités de vapeur d’eau. Cela provoque une réaction chimique qui dégage de la chaleur.

zeolithe

Des chercheurs allemands utilisent ces propriétés pour un stockage saisonnier de l’énergie solaire.

En été, les panneaux solaires thermiques emmagasinent la chaleur dans les petites billes de zéolithes, sous forme chimique. Elles stockent ainsi trois fois plus de chaleur que l’eau et évitent les déperditions. Le stockage reste stable durant des semaines ou des mois. En hiver, on active les zéolithes par contact avec de la vapeur d’eau, ce qui – par réaction chimique – dégage une grande quantité de chaleur.

Avec le retour de l’été, les panneaux solaires sèchent les billes humidifiées et c’est reparti pour un cycle.

D’où l’idée d’utiliser ce processus pour chauffer des bâtiments lors des saisons froides, sans gaz ni mazout, avec la seule énergie solaire.

85% des besoins de chauffage

L’Université de Stuttgart a ainsi développé une maison test en préfabriqué. Elle est volontairement mal isolée et équipée de panneaux solaires thermiques (photos ci-dessous).

 

Lire la suite de l'article : www.renouvelle.be

 

 
Les auteurs d'APERe ont aussi écrit :

Datas centers : vers des solutions locales et renouvelables ?
Photovoltaïque : le bifacial promis à un bel avenir

Les réseaux de chaleur, ce grand potentiel renouvelable
A Uccle, un bâtiment chauffé et refroidi ... grâce aux égouts
La filière éolienne prépare le recyclage de ses matériaux à grande échelle