connexion

Veilleconstruction.be

Vous êtes ici : Accueil // Divers // Le citadin serait-il le jardinier de demain ?

Le citadin serait-il le jardinier de demain ?

Flowers_Wildflowers_Icon_by_Itzik_GurLa mairie de Paris veut faire de chaque citoyen « le jardinier de son quartier ». 

Une idée astucieuse pour soutenir l’objectif ambitieux de végétaliser la ville. Sur le terrain, le programme se décline en fermes pédagogiques et d’agriculture urbaine, vergers et potagers dans les écoles, plus de jardins publics, d’arbres mais aussi des projets de végétalisation participative ou encore de végétalisation sur les murs et toits.

La verdure, c’est bien connu, embellit, apaise, rafraîchit, dépollue, favorise les relations sociales, la communauté, la biodiversité, de nouvelles pratiques... La ville de demain sera intelligente et verte. Le nombre d’immeubles végétalisés augmente. L’un y consacre un mur, l’autre, la toiture et la coiffe de sedum ou de cultures potagères. Parfois, toutes les façades y participent telles les tours milanaises de l’architecte Stefano Boeri (Projet Bosco verticale) qui, à elles seules, contiennent un hectare de forêt.

La démarche parisienne de 'Permis vert' est intéressante parce qu’elle se place à l’échelle humaine. Les habitants sont acteurs, responsables, contributeurs ... Loin d’eux la sensation d’être captifs de grands gestes urbanistiques. De ce programme, pourtant de grande ampleur, ils sont les petites pierres du changement !

Cette action fait penser à l'initiative de la ville d’Ottignies. Elle sollicite ses habitants en leur proposant d'adopter un espace vert. Une occasion aussi de les sensibiliser à des méthodes de jardinage plus respectueuses de l'environnement.

Bretagne Vivante, de son côté, a publié un guide sur la végétalisation des murs : « Pour plus de nature, végétalisons nos murs » (cliquez ici si le lien n’est plus actif). Elle nous explique pourquoi avoir de la nature autour de nos habitations est important, comment concevoir un mur végétalisé et conseille un choix des plantes. D’autres ouvrages du même auteur parlent des auxiliaires du jardinier, des haies, des herbes dites mauvaises, ...

Ailleurs, des associations fédèrent les citoyens intéressés par le sujet de la verdure-culture-agriculture urbaine et/ou mettent en place des jardins communs comme l’ASBL Le début des haricots à Bruxelles. De véritables fermes ubaines s'implantent au coeur des villes.

Tout ne concourt-il pas à doter le citadin des vertes mains de jardinier ?

 

 Sources :
- « A Milan, un hectare de forêt planté sur deux tours », Francesca Alongi, 20/11/2014 à 09:52 - mise à jour 02/12/2014 15:08, www.lefigaro.fr
- « Un permis pour végétaliser Paris », 24/06/2015 - mise à jour 09/07/2015, www.paris.fr
- « Végétalisons la ville », www.paris.fr
- www.haricots.org
Source de l’illustration : « Flowers Wildflowers Icon » by Itzik Gur, Iconset: My Seven Icons, License: Freeware, Commercial usage: Allowed, www.iconarchive.com. Son utilisation n’engage en rien l’auteur sur un soutien ou un entérinement du contenu de l’article.

Pour poster un commentaire, n'oubliez pas de vous connecter

Actualités

pave-rapport de veille femme construction

Suivez notre magazine Flipboard

Je m'abonne à la newsletter

Rapports de veille

pave-construction-durable-frasnes-forem

paroles d'e-veilleurs

Restez au courant, c'est pas demain la veille