Veilleconstruction.be

CannaBis Repetita à Châtelineau

preparation-beton-chanvre-betonniere

Dans le cadre du projet FAI-Re, le Centre de Compétences ConstruForm Hainaut vient de mettre une nouvelle fois en avant ce matériau trop méconnu qu’est le chanvre.

Du 1er au 5 juillet, des étudiants de Hautes Ecoles ont pu mettre la main à la pâte et comprendre pourquoi le chanvre est appelé à un bel avenir.

C’est donc au travers du module " Le chanvre dans tous ses états " que Guy HALLARD, formateur en construction durable, transmet ses connaissances et sa passion du produit.
" Il est important de lire les chiffres et d’en tirer des conclusions ", dit-il. Le parc immobilier wallon est à 50 % constitué de bâtiments construits avant 1945 et le débarquement … du ciment !
Ce détail n’en est pas un !, insiste le formateur. La moitié du parc immobilier wallon est constitué de passoires énergétiques dont les murs regorgent de mortier à la chaux. Ces murs ont la particularité d’être massifs et ont donc un comportement hydrique qui doit faire partie de la réflexion au moment d’isoler.

Les murs des bâtiments les plus anciens (+/- 600 000 bâtiments en Wallonie) font l’objet de migration de vapeur d’eau, sont victimes de remontées capillaires, sont variablement perméables aux pluies battantes, … Toute cette eau, les murs anciens ont été conçus pour vivre avec. Dans ces murs, dans leur état originel, on retrouve hygroscopicité et capillarité. Tout va bien … tant que l’on n’isole pas !

Sauf qu’aujourd’hui, isoler n’est plus une option, c’est une nécessité.

Pour éviter les pathologies liées à la mise en œuvre d’un isolant non adapté, il faut avoir intégré ces notions liées au comportement hydrique. Le chanvre et plus particulièrement le béton de chanvre, l’alliance presqu’alchimique de la chaux et de la chènevotte, apparait alors comme une évidence : c’est LE matériau à mettre en œuvre dans le cadre de la remise à niveau énergétique de ces anciennes bâtisses.

Après une journée de théorie, les stagiaires ont donc eu l’occasion de mettre en œuvre sur des modules pédagogiques à taille réelle le chanvre dans tous ses états : laine, fillasse, bloc, et enfin sous forme de béton, préparé en respectant scrupuleusement les recettes du formateur.
Il leur aura même été donné de s’essayer à la projection.

D’ici 2050, la Région entend faire isoler l’ensemble de son parc immobilier. Afin d’assurer la pérennité du parc ancien, le chanvre doit faire partie de la réflexion et cette formation de se répéter à l’envi.

Quelques photos

 tableau-avec-details-techniques-bacs-avec-chenevotte

 

blocs-chaux-chanvre-avec-enduit-argile

 

beton-chanvre-en-toiture-etude-etancheite-vent-eau

 

preparation-banchage-beton-de-chanvre

 

 beton-de-chanvre-apparent

 

projection-beton-chaux-chanvre

 Crédit photos : Le Forem

 

Suivez notre magazine Flipboard

Rapports de veille