Veilleconstruction.be

Le béton dans l’économie circulaire : l’utilisation de granulats recyclés

L’économie circulaire permet aux produits et aux matériaux de conserver leur valeur le plus longtemps possible. Elle offre également de nouvelles opportunités pour le béton. Les granulats issus des débris de construction et de démolition peuvent ainsi être recyclés et réutilisés dans du béton. Diverses études prénormatives et projets de recherche y ont été consacrés au cours des dernières années. 

Granulats de béton recyclés

Les granulats de béton recyclés sont constitués de granulats naturels et d’une pâte de ciment adhérente (voir figure 1). Cette pâte entraîne une absorption d’eau beaucoup plus importante que dans le cas de granulats naturels. Pour compenser ce phénomène, il convient d’ajouter de l’eau au mélange de béton. Cependant, si on sous-estime (ou surestime) l’absorption d’eau effective, la quantité d’eau ‘libre’ dans le béton sera insuffisante (ou excessive). Or, celle-ci influence directement le rapport eau-ciment, qui détermine lui-même fortement la consistance, la résistance mécanique et la durabilité du matériau. Il est donc primordial de maîtriser la quantité d’eau le mieux possible.

Le CSTC, le CRIC-OCCN et le CRR ont réalisé une étude prénormative sur l’utilisation des granulats recyclés. Cette étude intitulée RecyBeton a permis de caractériser différents types de granulats et d’étudier la variabilité de leurs propriétés. Il en est ressorti que les granulats issus des filières de recyclage belges étaient généralement de bonne qualité et qu’ils répondaient dans la plupart des cas aux exigences de la norme NBN B 15-001.

Consulter l'article.

 

Suivez notre magazine Flipboard

Rapports de veille