• Quelle compatibilité entre patrimoine et développement durable ?

    1. Batiment_patrimonial_by_Focant_SPWLes bâtiments patrimoniaux sont souvent (et erronément) considérés comme de véritables passoires énergétiques.
    2. Les projets de rénovationdemandent une approche très réfléchie de la réglementation PEB. Les situations sont parfois tellement complexes qu’une dérogation s’impose.

    Peut-on pour autant considérer qu’ils ne sont pas durables ?

  • Quid des traitements transparents pour béton apparent ?

    /4709-CSTC-exemple-degradation-beton-cause-corrosion-armatures

    Les surfaces en béton apparent des bâtiments classés sont difficiles à réparer en raison de certaines contraintes liées à la conservation de leur aspect. Une étude récente montre que des traitements transparents mats ou hydrofuges pourraient répondre à la fois aux exigences de réparation des bétons et à la conservation de leur aspect. Chacun de ces produits a évidemment des implications et des avantages qui lui sont propres.

  • Rénovation durable – La Guidance Wheel pour des choix réfléchis et organisés

    ancienne-maison-en-pierre

    En rénovation énergétique de bâtiments anciens, il n’est pas toujours facile de prendre les décisions les plus judicieuses, les facteurs interagissent, les situations sont particulières et les points de vigilance nombreux. Que l’on habite en Belgique, en France ou en Angleterre, la réflexion reste toujours aussi complexe. 

    En Angleterre, plusieurs organisations à but non lucratif soucieuses du devenir des constructions traditionnelles travaillent à l’amélioration de leurs performances pour les rendre plus durables en termes d’énergie, de salubrité et de longévité.

  • Suède - Kiruna, la ville qui ne voulait pas mourir, déménage !

     Kiirunavaara September 2017- Arild Vågen - Creative Commons Attribution-Share Alike 4.0 International licence

    Kiruna. Ville minière par excellence, sa vie est intimement liée à l’exploitation d’une mine de fer de grande valeur : production considérable d'un minerais très pur (80 000 tonnes/jour). La mine d’abord aérienne a plongé dans les entrailles de la terre en 1965. L’exploitation en sous-sol provoque d’irréversibles désordres en surface. Or le filon passe sous le centre-ville, à 2 km de profondeur. En 2004, le verdict a été sans appel. Avec la progression du front de taille, ces quartiers seront condamnés.